L'espace du coeur: Ramdas

Publié le par P.Vigneau

Découvrir l'espace du Coeur

 

L'approche non-duelle séduit beaucoup par sa logique mentale subtile et rigoureuse, cependant l'expérience non-duelle n'est pas une affaire mentale, mais une réalisation du coeur. C'est l'Amour inconditionnel qui jaillit lorsque le mental devient silencieux. Et c'est bien là l'essentiel!

Les raisonnement logiques et percutants n'ont de valeur que s'ils rendent le mental silencieux!

En fait le but de la sadhana est bien d'apaiser le mental, c'est à dire de le libérer des crispations égotiques. Ces crispations sont des peurs, des regrets, des souffrances, des désirs et des attentes.

Lorsque vous êtes libéré de cela, lorsque vous avez regardé en vous, lorsque vous avez vaincu vos démons, un espace nouveau apparait, vaste et vide, un Grand Vide. Une lumière nouvelle emplit la conscience, sublime et céleste.

Alors l'espace du coeur se révèle.

Alors l'Ananda, la divine joie, s'éveille.

Comme l'a écrit l'un de ses disciples: "La foi en le mantra agit. Et la transmission par un gourou (un maître spirituel) à un de ses fidèles est essentielle. Cette transmission, donnée de bouche à oreille, s'appelle l'initiation et donne au mantra sa vraie valeur" .

 

J'ai beaucoup aimé lire "les carnets de pèlerinage" de Ramdas. Ce livre a nourri ma jeunesse. Son innocence, sa simplicité, sa justesse m'ont beaucoup appris. Il restera une référence inoubliable dans mon cœur.

La simplicité de ses paroles rejoint la plus haute mystique et les plus grand intellectuels de la spiritualité. Il témoigne de l'essentiel.

Et il vibre de la joyeuse Non-dualité, l'Advaita du Coeur, le Vishishadvaita!

 

"Ce qu’il faut, c’est simplement être conscient de Sa présence. Si cette prise de conscience vient par Sa grâce, alors votre bonheur sera infini. Toute pensée du lendemain disparaît. La présence de l’Unique est sentie à chaque instant de l’existence. Là, tout effort disparaît, il n’y a plus que non effort total."

"Un homme religieux accepte tout ce qui est, il n'attend pas qu'il lui arrive autre chose. Il est toujours reconnaissant."

 

 
Ô Ram, Tu es partout ;
ô Ramdas, tu n'es nulle part.
Ô Ram, Ta volonté seule règne ;
ô Ramdas, tu n'as pas de volonté.
Ô Ram, Tu es la seule réalité,
Ô Ramdas, tu n'as pas d'existence.