Isha upanishad

Publié par Patrick

L'Upaniṣhad du Seigneur est la plus courte des upanishads majeures, composée de 18 versets au total.

***

 "Au coeur de ce monde phénoménal, en toutes ses formes changeantes, demeure le Seigneur non changeant. Il te faut donc aller au-delà du changeant et, jouissant de l'intérieur de toi-même, ne plus t'identifier à ce que les autres tiennent pour précieux.

Tout en continuant à agir dans le monde, on peut aspirer à vivre centenaire. C'est ainsi et ainsi seulement qu'il est possible à l'homme de se libérer des chaînes de l'action.

Ne sont-ils pas dans les ténèbres, ces mondes obscurcis par l'aveuglante nuit de l'ignorance ? C'est dans cette mort que sombrent tous ceux qui assassinent le Soi.

Il n'y a qu'un seul Soi et jamais il ne bouge et l'esprit cependant ne peut le saisir tant il se montre prompt. Les sens ne peuvent l'atteindre, il demeure pour toujours hors de leur portée.

A jamais immobile, il accomplit, plus que toute activité. Et c'est pourtant en Lui que demeure le souffle qui anime tout ce qui bouge.

Il bouge sans se mouvoir, il est éloigné mais proche. Il réside en tout ceci et demeure cependant en dehors.

Celui qui en tout voit seulement le Soi, et voit le Soi seulement en tout ce qu'il perçoit, un tel voyant ne renonce à rien. Aux yeux de l'illuminé, tout ce qui existe n'est rien sinon le Soi. Aussi, comment pourraient-ils donc continuer à souffrir, à être la proie de l'illusion, ceux qui vivent cette Unité ?

Il est resplendissant, Lui qui imprègne tout, sans limites et sans tache, invulnérable et pur.

Il est Celui qui sait ; Esprit unique omniprésent, il se suffit à Lui-même. Il a harmonisé la multiplicité dans les siècles des siècles.

Ceux qui se contentent de vénérer l'action sombrent en d'aveuglantes ténèbres. Quant à ceux qui vénèrent la seule méditation, ils sombrent en une nuit plus obscure encore.

Car Il n'est ni l'action ni la méditation. Cela, nous l'avons appris de la bouche des illuminés qui nous ont enseigné.

La méditation et l'action, celui qui les connaît ensemble par l'action devance la mort, par la méditation gagne l'immortalité.

Ceux qui idolâtrent l'Absolu sombrent en d'aveuglantes ténèbres. Quant aux adorateurs du seul relatif, ils sombrent en une nuit plus obscure encore.

Car il n'est ni l'Absolu ni le relatif. Cela, nous l'avons appris de la bouche des illuminés qui nous ont enseigné.

L'Absolu et le relatif, Celui qui les connaît ensemble, par le relatif devance la mort et par l'Absolu gagne l'immortalité.

Le seuil de la Réalité est recouvert d'un voile de lumière dorée. Dévoile-le, ô Seigneur, car mon dharma consiste à vivre la Vérité.

O Seigneur de Lumière, tu est celui qui sait. Tous ont reçu de toi la vie, tous sont sous ta tutelle dorée. Ecarte tes rayons, concentre ton éclat afin que je perçoive ta nature magnifique, la plus subtile qui soit, cet Esprit cosmique qui repose en ton coeur. Car moi-même je suis Cela !

Que mon souffle se fonde dans le Souffle Cosmique, que mon corps soit poussière. Souviens-toi, ô esprit, ô esprit n'oublie pas ce qui fut accompli. Souvi. OM Krato smara kritam smara ! Krato smara kritam smara !

O Agni, montre-nous le droit chemin, conduis-nous jusqu'à l'éternelle liberté, Toi qui es omniscient. Puissions-nous ne jamais dévier de notre But, car c'est entre tes mains que nous nous remettons en toute dévotion. 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :