Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2021-07-18T17:05:46+02:00

Vallabha

Publié par Patrick

Vallabha « Maître bien-aimé » (1481 - 1533) est un maitre indien qui a établi le Shuddhadvaita (non-dualisme pur), une des écoles du Vedānta. Il est considéré comme le dernier des  grands Acharyas  qui ont fondé les différentes écoles vedântiques, les autres étant Shankaracharya et Râmânujacharya.

Reprenant une image des Upanishads les plus anciennes, il explique que Brahman est comme un grand feu dont les âmes vivantes (jîva-âtman) sont les étincelles, celles-ci ayant à la fois la nature du feu tout en étant distinctes du foyer du feu.

Dans sa perception de l'Absolu, il comprenait que toute âme est par nature divine, et que la sensation de séparation n'était qu'un jeu (lila) du Divin. L'être humain, dans sa totalité est une parcelle de Dieu, distincte mais de même nature.

Ma Anandamayi énonçait une vision semblable à celle de Vallabha.

Elle appela ce chemin la « Lila de la sadhana » c’est-à-dire "le jeu divin pour parvenir au but"

" Vous êtes Son instrument. Souvenez-vous de Lui dans toutes vos actions. Plus pure sera votre pensée, plus belle sera votre œuvre." (Ma)

"Tout est sa Lila." (Ma)

Vallabha est considéré comme un acharya (incarnation d'une personnalité divine) et un gourou dans les traditions Vaishnava. Dans la philosophie indienne, il est connu comme l'auteur de seize "stotras"  et a produit plusieurs commentaires sur le Bhagavata Purana, qui décrit les nombreux lilas (passe-temps) de l'avatar  Krishna . Vallabha  occupe une place unique dans la culture indienne en tant qu'érudit, philosophe et prédicateur dévotionnel (bhakti). Il est surtout connu comme un propagateur du Bhagavata Dharma .

Vallabha a offert une interprétation pure du Vedanta (shuddavaita) qui diffère des interprétations de Shankara et de Ramanuja . Il a déclaré que le monde entier est réel et est subtilement Brahman dans son aspect relatif.

L'essence de Brahman est l'Existence (sat), la Connaissance (chit) et la Félicité (ananda). Les âmes et la matière sont de véritables manifestations de Brahman, ce sont ses parties. Vallabha considère Dieu comme le tout et l'individu comme une partie, mais puisque l'individu est d'essence identique à Dieu, il n'y a pas de réelle différence entre les deux, si ce n'est la conscience.

Selon Vallabha, la bhakti, affection ferme et sans bornes (sneha) pour Dieu, avec un sens plein de sa grandeur, est le seul moyen de salut. Bhakti signifie un attachement à Dieu qui présuppose le détachement de tout le reste. Ce n'est pas la connaissance ou l'adoration rituelle, mais l'affection et le service aimant de Dieu. Le sentiment d'unité avec Dieu n'est pas son point culminant ; le sentiment d'affection s'acquiert seulement par la grâce de Dieu, qui est attiré par la pureté du cœur. Dans d'autres écoles védantiques, l'éveil  est atteint en faisant des efforts pour détruire l'illusion. Dans Pusti-marga, la vérité est atteinte simplement par la grâce de Dieu.

« Tout ce que nous voyons fait partie intégrante du Seigneur Divin, mais l'attachement des ames aux phénomènes extérieurs est causé par l'illusion (Maya). En fait, rien de ce monde n'est illusoire – mais notre attachement à eux est illusoire. Une fois que ce rideau d'illusion (Maya) est retiré de notre « perspective », alors, la réalité en soi, (telle qu'elle est) à savoir: le Seigneur Shri Krishna, devenu tout, nous est révélé comme « sarvatmabhava » ( voyant tout comme « Atma » ou le Divin). (Vallabha)

Om Shri Krishnah Sharanam Mama

" Ici, je déclare, mot par mot, ce que le Seigneur Shri Krshna m'a dit au milieu de la nuit du onzième jour de la sombre quinzaine du mois de Shravan (saison de la mousson). En vertu d'être initié par le mantra "Brahma Sambandha" (mantra sacré, donné séparément à Shri Acharya), tous les péchés du corps et de l'âme sont détruits. Par conséquent, les cinq obstacles (mentionnés dans les Vedas et Puranas) au service "seva" du divin sont également supprimés. Ces obstacles, à savoir:l le corps et ses divers états et conditions pures ou impures, vos environs, par exemple le pays ou l'état général de la région autour de vous . Et l'influence de Kala ou "temps", c'est-à-dire l'âge, l'heure du jour / de la nuit. Instructions telles que définies par la société dans son ensemble et les Vedas.   Influence de vos amis et de votre entreprise en général.  Impureté encourue en touchant des choses impures, de mauvais augure. Que rien de tout cela ne s'oppose à votre manière de servir le Seigneur. En dehors de Brahma Sambandha (relation avec le Seigneur), il n'y a aucun moyen de détruire ses péchés. Par conséquent, jetez toutes les choses qui n'ont pas été offertes au Seigneur. Ceux qui me sont dévoués, après avoir pris le Brahma Sambandha, doivent m'offrir toutes leurs actions et les fruits de leurs actes. Le Seigneur Shri Krshna, Dieu de tous les dieux, ne devrait jamais se voir offrir quoi que ce soit qui ait déjà été offert à d'autres, ou utilisé par d'autres. Par conséquent, un dévot doit tout offrir au Seigneur avant de commencer tout projet (cela inclut le "désir de faire le travail", tous les objets physiques nécessaires pour faire le travail) et aussi les fruits (succès ou autre) du travail au Seigneur. Certaines sectes croient que ces choses offertes au Seigneur sont des possessions du Seigneur et ne peuvent pas être utilisées par elles. Mais ce n'est pas le point de vue de la Pushti Marga. Toutes choses doivent être offertes au Seigneur avant de les utiliser vous-même. Dans une relation mondaine, un employé cherche toujours des conseils et l'approbation de son employeur, de même, toujours chercher des conseils et l'approbation du Seigneur dans toutes vos actions. En lui offrant toutes vos actions, vos actions deviendront aussi pures et divines que lui. Comme le grand Gange, le Seigneur purifie tous ceux qui viennent à lui. Les eaux boueuses / sales d'une source, quand elles rencontrent le Gange, sont purifiées par Son toucher divin et désormais les eaux de cette source reçoivent le même respect que le Gange. De même, une fois qu'une âme fusionne avec le Seigneur, quel que soit son état antérieur, elle devient aussi pure que le Seigneur lui-même." (Vallabha)

 

Vallabha créa l'école védantique du Shuddhadvaita, la non-dualité pure.

Le mot Shudhadvaita est composé de Shudh et Advaita.Shudh signifie pur et Advaita signifie un. Vallabha enseigne que jiva fait partie de Parabrahman. Parabrahman et jiva sont un. Il existe Advaita entre les deux. Cet Advaita est pur, naturel et éternel, c'est pourquoi on l'appelle Shhudh.

Selon le Shudhadvaita, ce monde est une création de Parabrahman (l'âme suprême) lui-même. En fait, Parabrahman est présent dans chaque molécule de ce monde.

Parabrahman existe dans tous les êtres vivants et non vivants que nous voyons dans ce monde. Le Parabrahman est composé de trois gunas (caractéristiques) différents - Sat (matière), Chit (vive) et Anand (bonheur). une chose comme une pierre ou une maison ne possède que le Sat guna. Elle ne contient ni vivacité ni bonheur. D'autre part, tout être vivant (Jiva) comme l'homme ou tout animal possède deux gunas, c'est-à-dire le Sat et le Chit. Le Chit guna chez un homme fait de lui un être vivant. Le seul homme guna ne possède pas est l'Anand. C'est à cause du manque d'Anand dans l'homme que nous trouvons des gens qui courent ici et là à la recherche du bonheur et de la tranquillité d'esprit. Et enfin seul Dieu possède tout les trois gunas à savoir Sat, Chit et Anand. Selon Vallabhacharya, rien ne manque en Dieu. Selon Shri Vallabha, tout être possédant ces trois gunas est Dieu. Si l'homme réussit à atteindre l'Ananda guna, alors il se réunit avec Dieu. Ainsi, l'effort de Shri Vallabha à travers Pushtimarg est d'aider l'homme à atteindre l'Ananda.

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog