Atma yoga

Publié le par P.Vigneau

L'Atma yoga fut dispensé par de grands sages, Ramakrishna, Sivananda, ....

Son but premier est l'éveil,  non pas comme un aboutissement , mais comme une étape dans un immense processus évolutif de la conscience humaine.

Il part du fait que nous sommes l'Atman, mais L'ignorance, le voile de Maya, obscurcit notre nature divine. 

Cette approche traditionnelle représente un compromis équilibré entre les deux extrêmes que sont l’Advaita traditionnel de Shankara et le Jnana yoga d'un coté, et les voies progressives du Bhakti yoga, du Karma yoga ou du Raja yoga..

 

 

L'Atma yoga nous invite à un voyage vers l'âme. L'Atma yoga met à notre disposition des outils d'évolution qui touchent tous les niveaux de l'existence :

- physique, - énergétique, - vital, - relationnel, - mental - et spirituel.

Il favorise une transformation de l'individu pour réunir la conscience humaine limitée avec l’Atma, l’Âme, le Soi. De par son essence, l'Atma yoga est une voie intégrale pour atteindre la Conscience atmique.

 Brahman est la conscience omniprésente indifférente qui inclut tout. L’atman est la conscience individuelle de l’homme, une composante de Brahman. Le but de ce yoga est de dépasser la conscience de séparation, pour se réunir avec Brahman.

 

"Tu demandes ce que c'est que le Brahman ? C'est ton propre Âtman qui est intérieur à tout !" (Brihad Âranyaka Upanishad III, 4-5).

 

 

 Yoga de l'âme

 

Tous les yogas visent à l'union avec le Divin, mais nombreux sont les chemins et très diverses sont les étapes et pratiques. Ce yoga conduit à l'union avec l'âme ou le Soi. Il éveille la conscience au delà de l'âme individuelle. Il n'est pas fondé uniquement sur la base que l'âme est éternellement libre. Cette affirmation, qui est réelle en soi, est aussi insuffisante. Elle ne mène à rien au-delà d'elle-même. Ou si on l'utilisait comme seul point de départ, elle menerait à la conclusion que l'action et la création n'ont ni signification ni valeur, et donc la création aucun sens. Or s'il existe un Suprême, s'il n'est pas seulement une Conscience - Être pur et indifférencié, il est aussi le support de l'énergie dynamique de la création.

***

L'Atma yoga vous donne la clef pour trouver la Vérité, la Joie, et pour découvrir la Conscience de l’univers. Il explique comment ouvrir la porte de l’inconscience afin que la lumière puisse y pénétrer pour la transformer.

La conscience d’être et la joie d’être sont l'origine.
Elles sont aussi les ultimes transcendances...

Ce qui rend si unique l'Atma Yoga est qu'il intègre les pratiques  de différents yogas en les faisant travailler ensemble.

 

L'éveil de la conscience atmique

 

L'Atma yoga est un yoga qui s'interesse aux deux dimensions:

l'élévation de la conscience et la descente de la Grâce.

Car, pour l'Atma yogi, la question qui surgit est: quel éveil?

Et quelle conséquence pour l'être?

 

Et là, il faut l'humilité pour reconnaitre que le rôle du Guru est bien de clarifier à l'éveillé où il en est. Car parvenu à un éveil on a évidemment l'impression que tout est accompli.

 

********

"le Yoga que nous pratiquons n’est pas pour nous seuls, mais pour l’humanité" (Maa)

Son but n’est pas l’émancipation individuelle, bien que celle-ci soit une condition nécessaire, mais l'évolution, la spiritualisation et la libération de la conscience humaine. L'éveil ne se limite pas à la réalisation mystique, ni à la réalisation intellectuelle, mais à la réalisation de l'âme. Et la réalisation de l'âme implique les deux réalisations: Bhakti et Jnana, l'amour et la connaissance, pour naitre à la plénitude de l'Être (Sat), à la Vérité (Satya)

L'Atma Yoga nous permet de devenir conscient de ce que nous sommes, en tant qu’Être spirituel, en tant qu’Âme, au-delà du  mental. L'Atma Yoga est difficile à saisir par l’intellect, mais réellement  transformant lorsqu’on se donne le temps d’appliquer les pratiques.

**

Au départ, une exigence, une condition totale: la soif de vérité.

"Il est necessaire de regarder, vraiment regarder, pour que se dissipe le rêve. Aucun effort difficile, rien à acquérir, si la passion est là. La passion de la Vérité" (Maa)

 

Trois exercices spécifiques accompagnent la pratique de l'Atma Yoga:

- Atma-Dyana

- Viveka

- Vichara

 

 

Le but ultime de tout chercheur spirituel est la communion totale avec Dieu. Cet état suppose un éclatement de la conscience appelé Samadhi. L'Union  avec Dieu se fait par l'éveil à la conscience atmique (l'âme).

En Inde, il est distingué différents niveaux d’expérience de l’état de Samadhi selon la profondeur avec laquelle l’être humain entre dans l’essence ultime des choses : le Suprême Absolu.

Ainsi ce qui est communément appelé "Eveil" traduit 3 types d'expériences. L'Atma yoga vise à la réalisation de ces 3 états d'éveil.

Ainsi, Nirodha Samadhi désigne l’extase divine qui apparaît par la suspension des fluctuations mentales.

On mentionne aussi le Bhava Samadhi : état supraconscient, obtenu par une manifestation extrêmement intense de l’Amour Divin.

Bheda Samadhi jaillit de la conscientisation de l’irréalité de ce monde phénoménal. La réalisation de ces trois samadhis est appelé l'Atma Samadhi.

 

 

"Vous pouvez alors vous demander comment le Guru peut-il vous aider. La Vérité étant votre nature véritable, elle n'a pas à être obtenue d'ailleurs, mais les obstacles sur le chemin doivent être retirés, voila où le Guru est necessaire"(Krishna Menon/Atmananda)

 

 

On trouve une description de l'Atma Samadhi dans la Bhagavad Gita et le Srimad Bhagavatam.

Il semblerai que l'Atma yoga vienne de Ramanuja (1077 – 1157).

 Swami Vivekananda et Anandamayee Ma réactualisèrent l'Atma Yoga.

Maa le transmit aussi à quelques disciples.

***

Le premier pas est d’avoir une aspiration puissante.

Le deuxieme est d'avoir un mental tranquille

Le mental tranquille, est une conscience mentale qui voit les pensées venir à elle et se mouvoir, mais qui, elle-même, ne sent pas qu’elle pense, ne s’identifie pas avec les pensées et ne les appelle pas siennes. Des pensées peuvent traverser le mental, comme des voitures qui passent sur la route, venus d’ailleurs, et passent à travers une contrée silencieuse ; le mental les observe, ou ne prend pas la peine de les observer, mais dans l’un et l’autre cas, il ne devient pas actif et ne perd pas sa tranquillité. De cette tranquillité apparait le silence. Dans le silence l'âme se révèle.

*************

ATMA

1. Pensées et émotions appartiennent au mental et non pas à moi. Naissance, croissance, vieillesse et mort appartiennent au corps et non pas à moi.

2. Je ne suis pas ce corps. Je n’ai pas de corps. Je ne suis pas le mental. Je ne suis ni agissant ni jouissant car je suis pure et immuable conscience.

4. Ce qui « brille » comme félicité quand un désir est satisfait ou dans le sommeil profond, voilà ce que je suis, c’est cela l’âtmâ, pure béatitude.

5. Le monde tout entier resplendit par ma propre lumière en dehors de laquelle il n’y a absolument rien. Je suis en permanence ce qui éclaire la perception de la manifestation universelle.

  

Atmā ou ātman: le soi ("self" en anglais), par essence immuable et pur, divin et dépourvu de qualités, auquel cependant on a tendance à attribuer celle de bonté. Bien qu'on traduise le mot par self, l'ātmā n'appartient pas à la personne, puisqu'elle est au delà de la personne.

L'ātmā (ou âme) est selon le Bhagavad Gītā la seule existence permanente, par opposition à l'ahamkāra (l'ego) qui est l'existence subjective de la personne. Lorsqu'elle s'incarne l'ātmā devient jiva.

 

 

 

Le monde entier aspire à la liberté, et pourtant chaque humain s'accroche à ses chaînes. Tel est le premier paradoxe et l’inextricable nœud de notre nature.
 

Atma-Yoga

Publié par P.Vigneau

 

Devenir soi-même est la seule chose à faire; mais le vrai soi-même est celui qui est au-dedans de nous, et dépasser notre moi extérieur corporel,  et mental est la condition pour que cet être le plus haut, qui est notre être véritable et divin, se révèle lui-même et devienne actif.

 

L'Atma-yoga est concerné par la descente du Divin dans la nature humaine ordinaire afin de la transformer.Tel est tout le secret de la sâdhanâ dans ce yoga. Le sâdhak doit apprendre à rester tranquille et silencieux, mais plein d’une aspiration forte et calme, ouvert, consentant, réceptif à la force unique. Avec cette puissante aspiration, il devra affiner son discernement, pour agir avec justesse. Il n’a pas besoin de faire des choses difficiles par un effort personnel intense, mais laisser faire dans la conscience consacrée à la quête de la Vérité. Tous les autres yogas ou disciplines spirituelles envisagent une ascension de la conscience, sa sublimation, sa fusion et sa dissolution finales en Lui. Mais il y a beaucoup de niveaux de consciences divines. Et toute expérience illuminative n'est qu'une étape sur le chemin,non pas l'aboutissement! L'Atma yoga est consacré à la réalisation de la conscience même du Divin, avec sa Shakti. Car c'est elle qui œuvre directement pour la transformation évolutive de la conscience. Je n’ai pas dessein ici d’entrer dans les détails quant aux moyens exacts de ces processus. Cela se partage dans l'intimité des coeurs. Mais il se produit vraiment une descente réelle : la Lumière divine pénètre d’abord dans le mental et commence là son travail de purification. Bien que ce soit toujours le cœur qui  reconnaisse le premier la réalité de l’essence divine, le mental va donner son assentiment à l'action divine. Le mental, reçoit plus fortement les radiations qui descendent, mais il peut se leurrer et confondre l'astral avec le divin. Du mental, la Lumière filtre dans les régions plus denses des émotions, des désirs, de l’activité de la vie et du dynamisme vital — finalement elle descend dans la matière grossière du corps physique, qui lui aussi va être illuminé. Le Divin par ce que l'on appelle la grâce, bâtit lentement mais sûrement l’édifice aux multiples étages qui sont la nature et la vie humaines dans le moule de la divine vérité. Mais cela ne peut être considéré de près que lorsqu’on est déjà bien engagé dans le sentier et qu’on a réalisé les premiers éléments essentiels d’une sadhana. La réalisation sur la terre d’une vie spirituelle ou divine est par-dessus tout un acte de beauté, une œuvre d’art ; car du point de vue des réalités essentielles etintérieures il apparaîtrait que la spiritualité, est l’art le plus haut: celui qui révèle la beauté suprème. Tel est le but de l'Atma Yoga.

 

Comment  méditer ?
 
En faisant le calme dans le mental. Il n'y a pas que le Divin en soi, il y a aussi un océan infini de paix, de joie, de lumière  au-dessus de la tête. Le "couvercle d'or" hiranmaya pâtram, sépare le mental de ce qui est au-dessus du mental. Quand on brise ce couvercle , ces choses peuvent descendre. Mais pour cela, le calme est indispensable. Bien sûr, il y a des gens qui peuvent les obtenir avant d'avoir établi le calme, mais c'est très difficile.
 
Est-ce qu'il y a aussi un voile sur le coeur ?
 
Oui, le voile ou le mur de l'être vital, avec sa conscience de surface et ses troubles émotionnels. Il faut percer au travers et arriver à la région située derrière le coeur. Chez certains, la Force agit derrière le voile. Elle continue à construire où à détruire tout ce qui est nécessaire, jusqu'au jour où le voile tombe et où l'on se retrouve vivant dans l'Infini.
 
La Force agit-elle constamment, même quand il n'y a pas d'aspiration dans l'être ?
 
Oui, chez ceux qui ont un grand besoin intérieur. La Force agit derrière le voile. 
 
Comment obtenir cette paix, cette joie, cette lumière, ce pouvoir.
 
 Le secret est de le vouloir et de ne vouloir rien d'autre.  C'est difficile, n'est-ce pas ? Alors, il vous faut attendre. Le yoga exige de la patience et determination.
 
 

Publié dans Atma Yoga