Diksha initiation

Publié par P.Vigneau


Le mot diksha sanskrit vient du diksh racine, qui signifie «se consacrer, et est en fait dérivée d'une combinaison de deux racines, Diks, qui signifie« consacrer » et daks, qui signifie« grandir » , pour devenir fort ou d'élargir. Il pourrait donc être dit que cela signifie d'élargir sa conscience par un processus de dévouement à la découverte de soi-même. Diksha implique un engagement profond qui concerne toute la vie. Le mot diksha est, en sanscrit, celui qui signifie proprement « initiation », bien que parfois il faille le rendre plutôt par « consécration ».

L’initiation nommée diksha, offerte par un Guru appartenant à une ligne spirituelle ne peut être obtenue, que par un être engagé dans une ascèse (sadhana), qui a révélé certaines qualités personnelles particulières, spécifiques à une certaine voie, et qui a décidé de la suivre avec persévérance et fidélité, en allant aussi loin que ses capacités le lui permettent.
Aujourd’hui on entend parler d’initiation de groupe, cela n’a aucun sens. Car l’initiation dans son authenticité la plus pure n’est reçue qu’après une préparation sous la direction du maitre.

Diksha est semblable au baptême chrétien, dans le sens de renaissance à une vie nouvelle.

Cependant cette « seconde naissance », dans son sens général, est plutot une régénération psychique (il faut savoir distinguer le domaine psychique du domaine spirituel).

Car cette régénération peut n’avoir que des effets uniquement psychiques eux-mêmes ou elle peut, au contraire, être le point de départ d’une « réalisation » d’ordre supérieur. C’est seulement dans ce dernier cas qu’elle aura une portée proprement initiatique, tandis que, dans le premier, elle appartient au côté mental, c’est-à-dire à la dimension personnelle.

Diksha est aussi différent de shaktipat qui est juste une transmission de prana, certes impressionnante mais sans aucun effet profond et durable.

Publié dans Diksha