Emerveillement

Publié le par P.Vigneau

Selon l'interprétation courante, l'adoration du Divin impersonnel ne relèverait pas strictement d'un yoga de la dévotion, car les formes habituelles du yoga supposent que l'Impersonnel ne peut être recherché que pour une unité complète où Dieu et notre propre individualité disparaissent, et il ne reste plus personne pour adorer ni personne pour être adoré; il ne reste que la félicité de l'expérience de l'unité et de l'infinitude. Mais, en vérité, les miracles de la conscience spirituelle ne peuvent pas s'enfermer dans une logique si rigide. Quand nous commençons à sentir la présence de l'infini, c'est la personnalité finie en nous qui est touchée et, par conséquent, elle peut fort bien répondre au contact et à l'appel par une sorte d'adoration. (Sri Aurobindo)

 

La spiritualité n'est pas une discussion à propos de l'éveil, mes amis. La spiritualité n'est pas à un dialogue à propos de la réalisation.  La spiritualité est la reconnaissance de la vie, c'est la vie qui chante, qui jubile. 

 

 

Notre monde est un théatre où drame et comédie se juxtaposent.

Notre regard est important, il éclaire tel ou tel aspect du monde.

Nous nourrissons la beauté ou la violence, à chaque instant. Si nous cherchons la beauté nous ne pouvons alimenter la violence.

Nous nous faisons violence en négligeant notre sensibilité, nos besoins de douceur, de fantaisie ainsi que notre élan de vie pour jouer et créer.

Cette violence intérieure se répercute à l’extérieur dans notre rapport aux autres, à la nature et au corps.
En mettant toujours l'accent sur le faire et l'avoir, nous créons un monde d'agitation dans lequel nous oublions d'Etre. L'enfant fragile ne connait que l'être, mais e
n grandissant, il échange peu à peu sa capacité d’émerveillement contre la capacité de comprendre, et d’essayer de maîtriser le monde.

En perdant de vue sa beauté, son mystère, sa magie, le monde nous apparait violent. Nous révons d'un monde différent. Aujourd'hui réjouissons nous car nous sommes de plus en plus nombreux à prendre conscience que le changement intérieur est la clé du changement extérieur.


Aujourd’hui, le développement de l’intériorité devient une priorité chez beaucoup. Il est devenu évident que le développement psycho-spirituel profond est la clé du développement social juste et durable.

Et pour changer de niveau de conscience nous devons faire l’expérience de la vivance: nous sentir vivant, ouvert et relié à ce mouvement d’expansion et d’interaction qu’est la vie.

Cette expérience transforme, et fonde notre capacité à retrouver le sens du beau et de l'émerveillement..

L'émerveillement, c'est l'oubli du moi dans l'ouverture au beau en soi ...

Emerveillement

Publié dans Amour et dévotion