Jnana-Kriya

Je célèbre l'Un sans second, qui est toujours présent,

Sans nature propre ni maître,

Affranchi du dilemme entre ce qui est juste et ce qui ne l'est pas,

Sans lien ni délivrance.

Je célèbre l'Un sans second transcendant et immanent,

Non dualité qui imprègne tout, permanente,

Qui n'a ni commencement, ni milieu, ni fin,

Nature de pure conscience.

Je célèbre l'Un sans second subtil et sans point de référence,

Parfaite pureté libre de limites comme de l'absence de limites,

Sans émanation ni résorption.

Je célèbre l'Un sans second aux multiples visages,

Ininterrompu, libre des sensations tactiles et des sons,

Sans rien à adopter ni à rejeter,

Libre à la fois du "il y a" et du "il n'y a pas"

 

Om-Mantra--1-.jpg

 

Qu'est ce que le Jnana-Kriya ?

 

C'est la base de ce que Mère appelait l'Atma yoga.

 Le mot Kriya se décompose en deux syllables, kri et yâ. En sanscrit, Kri signifie "karma dhatu", c'est-à-dire action, et yâ signifie Atma, l'Ame. Le mot Kriya indique donc l'action de l'Ame ou prâna karma.

La première et la plus importante action de l'Ame est le souffle.
Le mot yoga vient du sanscrit yuj et signifie union. C'est l'union de l'Ame individuelle avec l'Esprit universel.

 

Le Kriya Yoga est une méthode qui permet d'unir le souffle et l'Ame dans chaque inspiration et expiration. Le Kriya-yoga implique des actes de purification et de prise de conscience de soi. Ces deux démarches constituent le Kriyā Yoga originel.

Mais dans sa transmission traditionnelle, cette discipline doit être exécutée sous l'égide d'un maître.

Le Kriya yoga fut connu en occident grâce au livre de Swami Yogananda: « Autobiographie d'un yogi. Ce récit révéla ce que pouvait être l'expérience d'un yogi. Les quelques aspects merveilleux de l'histoire frappèrent le jeune homme que j'étais.

La réalité exigeante d'un cheminement n'apparaît pas immédiatement quand on est animé par une quête de l'extra-ordinaire.

Je le fus, au début, un peu comme tout chercheur. Et je ne fus pas déçu.

Toujours est-il que Maa, me rappelait régulièrement l'importance du discernement dans une quête.

Rencontrer des grands gourous et chercher le truc magique fait perdre beaucoup de temps. Un jour il faut se poser, et creuser en soi. Il n'y a pas d'autre voie. Pratiquer des exercices spirituels plusieurs heures par jour est certes profitable. Mais si la vie est désordonnée à coté, cela ne sert à rien.

C'est pourquoi le contact et le dialogue avec un maître ou un accompagnateur a autant d'importance que la pratique des exercices et les initiations. Je dis bien le contact et le dialogue. Pas la soumission ni l'obéissance.

 

Ainsi le Kriya yoga insiste sur la pratique d'exercices initiatiques et une haute éthique. Et le Jnana yoga lui insiste sur la connaissance de soi par l'attention et le discernement (Viveka).

 

Et ce discernement ne provient pas des lectures, mais de l'attention à ce qui se passe en soi et autour de soi. Mais surtout ce discernement est affiné par la rencontre, et le dialogue, avec un accompagnateur, un guide, compétant, qui a fait ce voyage jusqu'à la source profonde...

Le Jnana-Kriya représente l'essence de l'Atma-Yoga

 

....

 

Sur le chemin spirituel, nous devons nous libérer de certaines choses pour réaliser la totale Unité avec le Divin. Cela ne veut pas dire que Dieu est quelque part loin de nous. Il est là, tout le temps, et Il attend que nous nous réveillons et Le réalisions car nous ne sommes pas séparés de Lui. (Maa)

 

 

66927533

 

Le Jnana-Kriya yoga propose une voie appelée aussi: la voie de l'oiseau.

 

La quête intérieure est un chemin laborieux et difficile que l'on nomme “le chemin de la fourmi” dans le Védanta. 

Traditionnellement les méthodes transmises sont basées sur la méditation, la transformation des pulsions , l'apaisement mental. Et elles sont absolument valides.

 

Mais contrairement aux autres approches, la voie de l'oiseau propose une autre dynamique.

Car une fourmi peut mourir en chemin avant d'atteindre la cime de l'arbre alors que l'oiseau vole avec aisance jusqu'à la cime ! 

 

Dans cette voie de l'oiseau, l'on ne vise pas une transformation intérieure. L'attention est mise sur un dépouillement de toutes les illusions qui nous écarte du chemin direct.

La transformation devient une conséquence, pas un but!

 

 

(extrait de "La source ineffable")

 

***

 

 Le Jñāna Yoga est le yoga de la " Connaissance ". Il consiste à parcourir le chemin spirituel qui mène à la Réalisation Divine par un discernement aigu. Par l'attention et l'analyse, le mental est employé à examiner le monde, à examiner sa propre nature.

 

Le Jñāna Yoga est le chemin le plus difficile des yogas, car il nécessite une base solide dans chacun des trois autres chemins.

Sinon il ne serait que pure spéculation intellectuelle, et c'est un peu le risque pour qui n'a pas connu les autres yogas. Car pour aborder le Jnana Yoga, l'être doit déjà être établi dans le service désintéressé (Karma Yoga), vivre dans l'amour de Dieu (Bhakti Yoga) et avoir une grande maîtrise de son corps (Raja Yoga).

 

Bien qu'utilisant différentes méthodes, traditionnellement, le Jñāna Yoga s'appuie sur un instrument principal : le Vedanta. C'est un ensemble de connaissances basé sur des textes très anciens de l'Inde, les upanishads.

 

 

babaji.jpg

 

"En suivant votre souffle retournant à ses origines, c'est à votre source même que vous aussi vous revenez." (Babaji)