Mère divine

 

 

J'ai eu la grâce de rencontrer Mère sous différents visages:

Mâ, Mother Térésa, Amma, Mother Meera.

Leurs contacts, leurs paroles, leurs rayonnements m'ont touché

éduqué, transformé.

Aujourd'hui je vis dans leur présence,

j'essaie, à ma mesure, de partager ce qu'elles m'ont donné.

 

 

 

Des théologiens demandaient un jour à une sage qui était en faveur d'une religion de la Mère divine :

“Où sont vos Livres sacrés ?”

Elle répondit : “La Mère divine est ancienne, bien plus ancienne que tous vos Livres.”

La déesse intervient à plusieurs niveaux dans les religions de l'Inde.

Elle peut être une déesse locale liée à un village, et aussi l'épouse, la compagne d'un dieu important du panthéon hindou ou la Mère suprême, la Mahadevi qui fondamentalement, n'est pas différente du Soi.

Le mot devi signifie étymologiquement “ lumineuse ”.

Cette présence de la Mahadevi est éprouvée  physiquement par les mystiques. Ramakrishna disait qu'il ressentait le pouls de la Mère divine derrière l'univers.

 

 

sarasvati-f47f0.jpg

 

L'une des premières déesses importante des Védas était la déesse d'une rivière, Sarasvati (“celle qui va sur les eaux”), devenue par la suite la déesse de la mémoire, du langage, des arts et de la connaissance en général.

Sa fête en février est considérée à la fois comme la fête du printemps et la fête des étudiants et des écoliers, marquée par des célébrations dans les diverses institutions éducatives.

Le Gange est féminin en sanskrit et en hindi, il est aussi considéré comme une déesse.

 

 

 

Le fait qu'une femme soit une sage fait d'elle une mère spirituelle. La relation avec une mère réduit grandement les problèmes de transfert affectif de la part des disciples, transfert important dans le cadre d'une relation profonde et durable.

L'aspect maternel met en avant la notion d'amour et d'acceptation inconditionnels, et permet une qualité de relation capable de transcender les conditionnnements sociaux et personnels..

 

*

*

"Si vous cherchez ce qu'il y a de particulier en ma personne, je dois vous dire que le monde entier est ma personne." (Ma Ananda Mayi)

 

"En fait cette Mère extérieure telle que vous imaginez la voir, n'existe pas. Seule existe la Mère intérieure, immobile, silencieuse, éternelle, immuable." (Amma)

*

La Mahadevi est pure transparence, elle est le Soi. Elle est Mahamaya; cela ne signifie pas qu'elle est illusion, mais simplement qu'on ne peut pas dire si elle est ou si elle n'est pas: elle est au-delà de toute définition.
 
Méditer sur la Mahadevi est suffisant pour atteindre l'absolu: on raconte qu'un jour Shiva était avec Parvati (son épouse, qui correspond à Mahadevi). Il dit à leurs deux enfants qu'il donnerait une grande récompense à celui des deux qui serait le premier à avoir fait le tour du monde. Kartikeya partit tout de suite en courant. Mais Ganesh, qui comprenait plus profondément les choses, se contenta de faire le tour de sa mère Parvati. C'est lui qui obtint la récompense.
 
Le bonheur véritable
 
On dit dans la Taittiriya Upanishad (2, 7): « Comment les êtres vivants pourraient-ils respirer et vivre s'il n'y avait pas cette félicité [ananda] dans l'espace '? » La félicité maximum d'un être humain ordinaire est considérée comme seulement la centième partie de la félicité des êtres célestes, qui n'est elle-même que la centième partie de la félicité de Brihaspati... qui n'est elle-même que la centième partie de la félicité du sage qui connaît les Védas et est libre de tout désir. Le bonheur qui naît de l'union de l'homme et de la femme, ou de l'amour entre enfant et parent, est puissant parce qu'il est un reflet du Soi.

*

 

-Ma Anandamayee

 

Le chemin qu'on a choisi doit être poursuivi avec une grande vigueur afin de pouvoir développer la pureté du coeur et de l'esprit. Quand le but est toujours devant soi comme une réalité vivante, tout le nécessaire viendra de lui-même.

Si vous pouvez développer la beauté intérieure et l'installer dans ce temple glorieux qu'est votre coeur, vous serez capable de percevoir la beauté en tout.

Où que vous alliez, n'importe où et n'importe quand, allez-y de tout votre coeur et de toute votre âme, et personne ne vous paraîtra étranger.

Aucun mal ne peut submerger celui qui reste étroitement associé au Nom de Dieu. Si le flot du nom de Dieu est entretenu, chaque travail mènera au bien.

Ballotté qu'il est entre les épreuves et les plaisirs de la vie de famille, l'homme du monde sent parfois s'éveiller en lui un esprit de renonciation avec une aspiration désespérée pour Dieu. Quand il en va ainsi, celui qui mène la vie de famille est en meilleure position que bien des ascètes qui ont quitté foyer et parents.

Puisque l'Esprit éternel s'est répandu dans les créatures, il est obligé que l'appel divin au retour à Shiva se fasse entendre en chacun : tous les êtres vivants, chaque créature doit être retransformée en Shiva.

Le Suprême est la Joie en soi. C'est pourquoi le but de la vie pour tous les êtres vivants est la Joie (ananda) : en tout temps, donnez et recevez le bonheur.

"Ce corps est comme un instrument de musique. Ce que vous entendez dépend de votre façon de jouer !"

"Jamais je n'insiste pour qu'on écoute ou suive mes conseils. Ce corps prononce les mots que vous lui faites dire. Certains trouvent dans ces mots l'élan qu'ils cherchent. D'autres ne trouvent rien parce que ils ne cherchent pas vraiment".

Ce corps ignore comment on instruit. Il converse simplement avec ses pères et mères (...) Tirez de ce que vous dit ce corps, ce qui vous conduira à la joie ultime, et pas seulement ce qui vous arrange !"

"Plus vous avancez en âge, plus la pression du monde s'accentue et plus vous avez tendance à vous rapetisser. Mais vous avez dû voir certains saints qui agissent toujours sans crainte, le coeur plein d'amour et entièrement libres dans toutes les circonstances de la vie. Tandis que votre vie à vous est toujours paralysée par la crainte et la détresse. Essayez d'être forts, de secouer toutes les craintes, et de faire progresser le bien dans le monde par un travail désintéressé qui occupe toute votre vie..."

Au-delà de l'absence, La Présence

"Où que vous soyez, Je suis toujours là".

Publié dans mère divine