Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Vie divine

Publié le par P.Vigneau

 

 

 

Extrait du nouveau livre sur l'Atma-yoga

 

La vie ordinaire est une ronde de de désirs, de peurs, de soucis, de projets. Tant que cela accapare tout notre temps et toute notre énergie, il ne peut pas y avoir de vie divine.
Il ne s’agit pas de fuir le monde car tout se joue en son sein. Devenir soi-même est en fait la principale chose à faire. Mais le vrai soi-même, qui est au-dedans de nous. Pas le personnage ni la personnalité.
Avant de connaître notre vrai moi, nous sommes telle une place publique où tant de forces en conflit agissent en nous ! Mais la vie divine devient facile quand nous entrons en contact avec l'Atma.
Nous sentons immédiatement alors l'insignifiance de toutes ces choses auxquelles on s’attache. Nous sommes soulevés au-dessus de toute convoitise. Il n’y a plus d'inquiétude, de tracas, de désirs fiévreux. Et nous sentons aussi une paix profonde et joyeuse.
Quand seul le Divin importe, c'est alors que la transformation devient possible. La réalisation sur la terre de la vie divine est la seule merveille qui nous comblera réellement.
C’est une chose que la vie humaine ne nous apprend plus. Seules les lois sociales et économiques orientent la vie aujourd’hui. L’humain a perdu la conscience des forces spirituelles.
Cependant, encore quelques-uns ressentent l’appel de l’évolution. Plus ou moins consciemment ils recherchent autre chose… une dimension de vérité et d’amour.
Il s’agit d’être et d’agir en ce monde avec la pleine conscience de l’Atma. Nous pouvons dire aussi que le but est de mener une vie nouvelle, une vie emplie véritablement de simplicité, de paix, de vérité et d’amour.
Ce n’est pas suffisant de respecter un code moral. Il s’agit de mener une vie totalement sous l’impulsion de l’Atma. Alors, il n’y a plus de manque ou de doute, mais la spontanéité libre et joyeuse.
Au-dessus du mental et de ses expressions se situe la vie divine. Alors, le mental imprégné de la conscience atmique n’opère plus par la pensée mais par la vision directe. La lumière de l’Atma emplit la conscience.
La vie devient une bénédiction.

 

http://atma-yoga.over-blog.com/

.

 

Ramana maharishi et l'advaita

Publié le par P.Vigneau

Parfois , en occident, l'advaita-vedanta se trouve simplifié à défaire seulement des croyances , si bien que des évidences fondamentales sont négligées.

Ramana a quand même dit:

"La méditation est la principale pratique... Seule la méditation conduit à la paix de l'esprit"

"Quand la méditation se fera sans effort, vous découvrirez votre vraie nature"

"Engagez-vous dans une profonde méditation, et rejettez toutes les autres considérations"

"Gardez le mental tranquille, c'est un bon début"

Souvent, en occident, les enseignants de l'advaita ne font que discuter sur les illusions mentales, aucun travail n'est fait sur le vital, c'est pourquoi beaucoup confondent une illumination intellectuelle avec l'éveil. 

 

 

"Ce livre est le fruit de mon expérience. Expériences intérieures, expériences de vie, expériences aujourd'hui d'accompagnateur.
Oh je n'ai rien inventé. Je témoigne d'un parcours qui a commencé consciemment il y a trente ans maintenant. Et qui se poursuit naturellement. 
Comme beaucoup d'autres avant moi, je suis parti en quête. 
Adolescent, j'imaginais que le bonheur dépendait d'un autre monde.
Je voyais que ce monde-ci était injuste, violent. Mais j'étais persuadé qu'ailleurs ce devait être mieux.
J'avais parfois des sensations bizarres dans mon corps. Des mouvements de chaleurs qui se déplaçaient, des perceptions qui s'affinaient fortement. 

C'est en ratant un examen à cause du stress que j'ai commencé à pratiquer le yoga. Ce fut la découverte d'un monde qui me fit rêver.  
J'ai commencé à lire, et relire, un livre de dialogues avec Ramana Maharshi. Et puis je me suis retrouvé en Inde..." (La joie d'etre soi)

Mère divine

Publié le par P.Vigneau

 

Comment oublier ton regard
Et ne plus t’avoir en mémoire
Comment oublier la chaleur de tes bras
Toi qui a tant veillé sur moi
Comment oublier Ta voix emplie de douceur
qui m'a comblé de tant de  bonheur

 

J’ai fait un songe d'une terre
ou n’existerait nul mensonge
Tout près de toi ô douce mère
Loin de troubles qui rongent
J’ai lu dans tes yeux tant de profondeur
Ils m’ont conté comment aimer
dans la joie de la pure vérité

 

 

http://lapaix.webnode.fr/la-maison-des-meres/

Vishishtadvaita

Publié le par P.Vigneau

L'Atma yoga fait partie de la lignée de Ramanuja, reactualisée au XXème siècle par Swami Ramdas.

Cela s'adresse au chercheur de Vérité (Sat), qui est pret à s'assoir, écouter et s'engager dans le processus. C'est le satsang dans son sens véridique.

 

                                            


Le Vishishtadvaita est une qualification des principes de l’Advaita Vedānta.

Shankara enseignait un non-dualisme strict, où toutes les manifestations et les qualités du monde matériel sont irréelles (des reflets du Brahman, mais sans existence propre). Ce qui conduisait à une forme de passéisme.

Ramanuja pensait lui qu’elles étaient réelles, bien que sous le contrôle d'un principe divin. La créativité avait donc une utilité, le monde matériel n'est pas une illusion, et il existe de nombreux plans de conscience.

Il existe donc trois entités réelles :
Dieu, à la fois immanent et transcendant à la création. Il peut être atteint par la mystique.
La Nature matérielle, et ses différents plans, soumise en permanence au pouvoir divin.
L'âme individuelle, d'essence divine.

Dans ces deux voies, la recherche de la vérité (Sat) est essentielle. Mais la tradition du Vishishtadvaita insiste aussi particulierement sur le principe de non-violence (Ahimsa) ou Bienveillance et Compassion, et l’on atteint la libération dans ce monde en pratiquant Satya et Ahimsa.

Chercher "Satya" uniquement sans cultiver "Ahimsa" c'est comme pour un oiseau de vouloir s'envoler avec une seule aile. 

Le neo-advaita suit la ligné de Shankara, mais bien édulcoré de sa sadhana. Cet enseignement est bien confortable pour le mental très intellectuel de l'occidental. Il s'agit par là d'amener un état de détente dans l'esprit en se libérant des croyances stressantes. Cela s'appelle simplement le lâcher-prise, et n'a rien à voir avec la mutation radicale que l'on appelle l'Eveil.

Mais pour certains qui ont la soif ardente (tapas) quand le fruit est mur, le travail de transformation et d'élévation réelle se poursuit avec le Vishishtadvaita.

 

En Inde le cygne est le symbole de la non-dualité

 

"La vérité s'impose : Dieu seul est. Dieu (la vie) est en moi. Je suis la Vie. Les hommes, les animaux, les objets sont la Vie. Nous sommes tous Un." (Swami Ramdas)

Ma Anandamayi

Publié le par P.Vigneau

"Comprendre intellectuellement, cela signifie être soumis à des conceptions mentales et cela vous empêche de saisir la Vérité."

 

Demandez-vous : " Pourquoi est-ce que je pense trouver du plaisir dans les choses passagères de ce monde ? " Si vous avez soif des choses extérieures ou si vous vous sentez attirés par une personne, vous devriez faire une pause et vous dire : " Fais attention, tu est fasciné par l'éclat de ceci ! "

 

 

"Ce que j'étais précédement, je le suis maintenant, et le serais après. Je suis tout ce que vous, ou qui que ce soit d'autre, puisse penser que je suis....." 

 

"Je suis avec chacun de vous, où qu'il soit. "

 

***

"La Mère divine en Inde est beaucoup plus que l’aspect féminin de Dieu. Nous n’allons pas nous arrêter à cette dualité masculin/féminin. la Mère divine est beaucoup plus que la féminité de Dieu. Elle représente la matrice (Para-Prakriti) de laquelle tout notre univers sortit, mais aussi l’énergie créatrice (Para-Shakti) qui engendra l’univers.
Toute manifestation, toute force, tient par elle son origine.
« Brahma et les autres ne connaissent pas son essence; aussi est-elle appelée l’Inconnaissable... Elle seule est présente partout, c’est pourquoi elle est appelée: l’Une. Elle seule revêt toutes les formes, c’est pourquoi elle est appelée la Multiple… (Arthava Upanishad)
Comme le dit aussi Sri Aurobindo, « La Mère est Une, mais elle se présente à nous sous des aspects différents; elle a beaucoup d’émanations, de pouvoirs et de personnalités. » 
Elle est à la fois la Shakti (la puissance agissante), et la douce mère protectrice." (extrait de "sur les pas de la Mère divine")

 

La voie ensoleillée

Publié le par P.Vigneau

La vie est un champ d'expériences, avec ses joies et ses peines. La souffrance fait partie de la vie! Peut-on l'éviter, peut-on en guérir?

Oui, il existe des solutions, non pas des techniques magiques, mais des chemins, des voies qui permettent de sortir des espaces de souffrance.

La voie de la paix et de la plénitude est l'une de ces voies. Aussi appelée Voie ensoleillée, elle comporte un ensemble de processus psycho-spirituels.

Connaitre se chemin est une "chance", s'y engager est une merveille.

Y être accompagné est une grâce, car il y a quelques obstacles et illusions à dépasser, avant que le but soit atteint.

Cela évoque la métaphore des quatres couronnes. La couronne la plus extérieure d’un cercle est celle des pulsions.  En dessous est la couronne des émotions, sensations, sentiments, passions ; plus profondément encore, est la couronne de l’intellect. Puis il y a la couronne de l'astral; elle entoure le centre du cercle qui est l'Atma, étincelle divine .

S'il n'y a pas un regard extérieur, les illusions seront inévitables. 

 

Sophrologie transpersonnelle

 

 Certains grands maîtres  ont enseigné "la voie ensoleillée" pour la distinguer de "la voie directe", réservée aux    méthodes ascétiques et solitaires basées sur l'attention et la méditation, qui sont emplies d'illusions.
 
   Contrairement aux autres approches, la "voie ensoleillée" n'essaie pas de transformer quoi que soit ! 
   Elle  fournit plutot un soutient qui tel un soleil permet d'y voir clair, 
   et ainsi de ne pas perdre de temps sur le chemin.

 

Connaitre ce chemin est une "chance", 
 
s'y engager est une merveille.
 
Y être accompagné est une grâce, 
 
pour que le but soit atteint.

 

L'ÉMERVEILLEMENT caractérise LES ÉTAPES de cette voie,

la voie de l'Atma yoga

Nouveau livre

Publié le par P.Vigneau

« Je ne suis pas venu pour accomplir des miracles, mais pour accompagner mes enfants sur le chemin de la réalisation » (Maa)

 

A paraitre: "Sur les pas de la Mère divine"

 

...Personnellement c’est en Inde, que j’ai ressenti l’appel de la Mère Divine. Et cet appel m’a emporté dans un parcours que je ne pouvais imaginer. L'Inde n'est pas un pays qui se visite, c'est un pays qui se vit. Par ce livre, aujourd’hui, je souhaite transmettre mon témoignage de ce chemin que j’ai parcouru.  Cet écrit a été inspiré directement par ce que j'ai vu et expérimenté. Ce fut un véritable voyage de découverte ou plutôt de dévoilement de la Mère Divine qui se fit très progressivement. Il a fallu que ma conscience personnelle évolue afin de se préparer à reconnaitre une réalité qui était là, mais que je ne pouvais percevoir... 

la nature de l'Eveil

Publié le par P.Vigneau

La compréhension de la nature de l’Éveil n'est pas l'Eveil.

Reconnaître notre vraie nature n'a rien à voir avec l'Eveil.

Défaire les croyances n'est qu'une gymnastique mentale.

Il n'est pas vain de rechercher l'Eveil dans l’avenir, puisqu'en cet instant même vous vous interrogez .

Par contre essayer de comprendre l'Eveil avec la tête est aussi vain qu’essayer de faire tenir l’océan dans un seau.

C’est uniquement le mental qui fait obstacle à cela qui est déjà.

Se libérer de l'hyper-activité du mental est le chemin.

Il faut pour cela une sadhana; une éthique et une pratique qui englobe tous les instants de la vie.

Chercher l’essence de la sagesse orientale tout en menant une vie d’occidental fut l’un des piliers de ma quête spirituelle.

La rencontre avec Maa m’a mené au terme de cette quête, après une véritable sadhana !

http://lapaix.webnode.fr/patrick-vigneau/

Ashram

Publié le par P.Vigneau

Un ashram est un lieu où l'on "travaille" à s'éveiller spirituellement dans le calme et la paix intérieure, loin des distractions et agitations du monde. 

Un ashram propose une atmosphère particulière, et c’est aux personnes présentes de se laisser imprégner de cette atmosphère et de s’y accorder selon leurs qualités.
La vie de l’ashram facite  en chacun un élan vers le divin.

Un ashram est une Ecole de Sagesse, c'est à dire une école qui guide sur le chemin de la transformation, avec  un travail sur soi réel, un travail dans : 

- la libération de l'ego,

- l'acceptation et lAbandon

- l'ouverture au réel et à l'Atma.

 

 

Par soi-même on ne peut pas se libérer de l'ego

Ce n'est pas avec des techniques ou des lectures uniquement que vous avancerez, parce que même si vous ne vous en rendez pas compte elles satisfont l'ego, et l'ego ne vous fera jamais avancer spirituellement.

L'ego peut combler des vides, il peut donner  l'impression d'avancer vers la spiritualité, mais c'est un leurre ! Cependant il est utile car il est un outil précieux, à condition qu'il ne prenne pas toute la place.

Le vrai Chercheur, le vrai néophyte, apprendront réellement ce qu'est la Sagesse. Tout au long de sa vie, il essaiera de la mettre en application dans ses comportements, dans sa façon de manifester l'Amour, dans la joie, dans la sérénité qui sera la sienne.

Le vrai aspirant travaillera beaucoup plus avec le cœur qu'avec le mental.

Cependant, il faut qu'il y ait accord entre le cœur et la tête ; il ne faut pas trop mentaliser, mais pour avoir du discernement il est nécessaire de passer par l'analyse de l'intelligence.

 

Ecole spirituelle

L'aspirant sincère qui est sur le chemin doit aussi avoir la capacité de se remettre en question, de comprendre par lui-même.

La fonction d'un ashram est d'acquérir des bases solides afin d'évoluer vers la compréhension de ce que vous êtes.

Si vous vous ouvrez suffisamment, si vous avez suffisamment d'Amour pour vous-mêmes et pour la vie, vous arriverez à vous réaliser.

L'aspirant qui est sur le chemin doit aussi comprendre la différence entre l'illusion et la réalité, entre l'illusion astrale et le vrai avancement spirituel, entre l'illusion de l'Amour et l'Amour réel.

Un ashram est un lieu pour apprendre et comprendre les subtilités du chemin.

Ceci afin de pouvoir dépasser certaines tentations, parce que dans la matière; il y a toujours des pièges et des tentations. Celui qui est bien ancré dépassera les pièges ou illusions sur son chemin, il comprendra dès que les tentations se manifestent. 

Même pour ceux qui ont commencé un chemin spirituel, la tentation est de s'arrêter et de prendre un chemin de plaisirs, un chemin totalement en adéquation avec la vibration et l'énergie d'une grande partie de l'humanité.

C'est la tentation des "joies primaires " ; je dis " primaires" car les plaisirs humains se situent essentiellement dans le pouvoir, l'argent, la renommée et le sexe. Ces plaisirs ne feront jamais avancer l'aspirant sur le chemin, par contre ils seront parfois des pièges à affronter et dépasser.

Un ashram est une école qui permet de réaliser ce qu'il y  au-delà de l'humain: l'âme, l'Atma, l'Etre Divin, l'Etre de Lumière et d'Amour.

Seva

Publié le par P.Vigneau

« Je donnerais vingt mille corps comme le mien pour aider un seul homme. Il est splendide d’aider, ne serait-ce qu’un seul. » (Ramakrishna)

Il est relativement facile de se prendre pour un saint au sommet d’une montagne, quand on a eu quelques expériences psychiques. Mais le vrai test, c’est quand on revient sur la place du marché. Dans la voie de l'Atma Yoga, la pratique du seva, ou service bénévole, permet de se confronter au réel de la vie et d’affiner notre vision des choses. Travailler avec d’autres dans l'ordinaire du quotidien est un moyen concret de mettre en application l’enseignement du Yoga et de constater notre détachement par rapport à l'ego.

Pratiquer le seva consiste à accomplir des activités courantes, telles que faire la cuisine ou le ménage, bricoler, accompagner, soigner, jardiner, enseigner, écrire sur l'ordinateur, etc... en restant consciemment centré sur le Soi.

Seva c'est aussi aider les autres à se sentir bien, à sortir de leur souffrance, qu'elle soit physique, morale, émotionnelle, ou existentielle, sans rien attendre en retour.

Seva c'est le service aux autres effectué avec dévouement et bienveillance, sans recherche de gain personnel, ni d'attente de résultats, ni de reconnaissance.

En cultivant cette attitude de service, nous pouvons faire de tout travail une offrande à Dieu ; toutes les activités de notre vie deviennent alors un yoga.

La sagesse ne peut être réelle sans la compassion pour tous les êtres. Le service désintéressé en est la manifestation naturelle.

Réaliser Dieu est rapide si la compassion emplit toutes vos actions du matin au soir.

Diksha initiation

Publié le par P.Vigneau

                                      

Le mot diksha sanskrit vient du diksh racine, qui signifie «se consacrer, et est en fait dérivée d'une combinaison de deux racines, Diks, qui signifie« consacrer » et daks, qui signifie« grandir » , pour devenir fort ou d'élargir. Il pourrait donc être dit que cela signifie d'élargir sa conscience par un processus de dévouement à la découverte de soi-même. Diksha implique un engagement profond qui concerne toute la vie. Le mot diksha est, en sanscrit, celui qui signifie proprement « initiation », bien que parfois il faille le rendre plutôt par « consécration ».

L’initiation nommée diksha, offerte par un maitre appartenant à une ligne spirituelle ne peut être obtenue, que par un être engagé dans une réelle ascèse (sadhana), qui a révélé certaines qualités personnelles particulières, spécifiques à une certaine voie, et qui a décidé de la suivre avec persévérance et fidélité, en allant aussi loin que ses capacités le lui permettent.
Aujourd’hui on entend parler d’initiation de groupe, cela n’a aucun sens. Car l’initiation dans son authenticité la plus pure n’est reçue qu’après une préparation sous la direction du maitre.

Certaines personnes peuvent connaitre des illuminations, et croient être arrivées à un état particulier, mais ce ne sont que des étapes dans la perspective d'une vie toute consacrée au divin. L'initiation n'a d'autre but que de propulser le disciple dans le chemin de la Réalisation. L'initiation implique un accompagnement par un maitre qui va aider le disciple à poursuivre sa sadhana sans faillir. L'Eveil n'a pas de fin et se déroule tout au long de la vie...

C'est une voie vers la liberté totale, et elle vient d’une méditation constante.Quand on médite, le mental s’apaise et se fond dans la connaissance universelle; il perd ses entraves, devient libre comme le ciel, l’espace. Ceux qui cherchent une certaine connaissance, même spirituelle cherchent quelque chose pour eux-mêmes; et c’est là qu’est le problème, car le chercheur lui-même doit disparaître. 

Diksha est semblable au baptême chrétien, dans le sens de renaissance à une vie nouvelle.

"La simplicité d’esprit mène facilement à Dieu. Si une personne est simple, les instructions spirituelles fructifient aisément en elle, comme une semence germe facilment, croit et porte des fruits dès qu’elle se trouve placée dans un sol épierré et labouré." (Ramakrishna)

"La connaissance qui rend humble et discret est la seule vrai Connaissance—tout le reste n’est que fausse connaissance." (Maa)

 

Maisons de Paix

Publié le par P.Vigneau

C’est en Inde que prit naissance l’inspiration qui aboutit aux Maisons de Paix. Suite à la rencontre que je fis de deux sages et des bouleversements de conscience qui en résultèrent, la paix intérieure devint pour moi l’urgence. Mais l’intérieur n’est pas séparé de l’extérieur. Entre Hindouisme, Bouddhisme, Christianisme, et un peu de physique quantique que j’avais étudiée à l'université, une évidence s’imposa : tout commence dans la conscience et nous sommes tous reliés. Alors, ce que je fais ici a des répercussions sur ce qui se passe là-bas. Ce fut le point de départ des Maisons de paix. Si nous nous engageons ici et maintenant, à rejoindre la dimension profonde de paix, ce que nous vivons, ici et maintenant, pèse sur ce qui se passe "partout et ailleurs."

"Acquiers la paix intérieure et des âmes, par milliers, trouveront auprès de toi le Salut" (Saint Séraphim de Sarov)

"Trouve la paix et répands-la" (Maa)

http://maisondepaix.webnode.fr/

Yoga-nidra

Publié le par P.Vigneau

 

Ce yoga me fut transmis par un disciple de Swami Nigamananda Paramahansa (1880 – 1935), originaire du Bengale oriental et qui s'installa à la fin de sa vie, à Puri où j'ai vécu plusieurs années. Il fut un maître en Atma yoga, ayant la maîtrise en plusieurs yogas, et fit reconnaître le yoga-nidra comme une pratique spirituelle très subtile. Cette pratique me fut transmise entre les années 1983 et 1985 à Jagannath puri.

Dans le yoga classique le yoga-nidra n'est pas mentionné, c’est une « technique » très spécifique, une technique à part, en marge, connue seulement de quelques maitres. Elle demande une grande habitude du prânâyâma, et surtout de la méditation. D’une certaine façon, le yoga-nidra se situe à un niveau élevé dans la « hiérarchie » du yoga. Autrement dit on ne peut réellement en faire avec bénéfice qu’au bout de plusieurs années de yoga.

Le Yoga nidra est l'ancêtre de toutes les techniques de relaxation et de la sophrologie.

La Formation que je propose aujourd'hui s’adresse à toute personne désireuse d’approfondir le Yoga nidra à des fins personnelles ou professionnelles (professeurs de yoga, relaxologues, professions para-médicales, thérapeutes...).

 

http://lapaix.webnode.fr/patrick-vigneau/

Maya

Publié le par P.Vigneau

 

Une tradition vivante

Maya est d'une puissance extraordinaire, Maya, la différenciation, Maya l'illusion

Ô combien de chercheurs sincères se font prendre par le jeu de Maya! 99 % de ceux et celles qui aspirent à l'Ultime sont détournés par Maya !

Quel est donc ton pouvoir ô Maya ! Mystère ultime qui me dépasse et me fascine.... Comment ai-je pu refuser tes mirages, si ce n'est par la grâce de Mère, qui fut toujours là pour me rappeler la direction.

Quand je lis que Krishnamurti déclara à la fin de sa vie: "personne ne m'a compris". Quand je lis que Ramana Maharishi dit un jour "personne ne comprend.." Quand j'entends Mère me dire un jour : "Aucun ne comprend". Et que je vois aujourd'hui que tant, après des années de consécration à la Vérité retombent dans les filet de Maya, je comprends quelle merveilleuse opportunité j'ai eu d'être accompagné par Mère, pour ouvrir le regard de vérité et garder l'innocence du coeur.

Et je le dis, aujourd'hui, avec un réel infini respect pour ceux et celles qui liront : la voie de la Réalisation est d'une exigence de Vérité totale.....................

 

Issu du Bengale, l'Atma yoga fut réactualisé par Ramakrishna et Sarada Devi, et  aussi par Swami Prajnanpad, Sri Manoharan, Ma Ananandamayi... tous bengalis. Il suppose la réalisation de Satya, la vérité.

Chaitanya, Ram Mohan Roy, Tagore, ont aussi apporté leur contribution à la force de la vérité de l'amour unifiant.

C'est le yoga de la Mère divine.


                                                                                 *



En savoir plus : http://atma83.webnode.fr/
 

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>