Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Sutra du coeur

Publié le par P.Vigneau

Hridaya en sanskrit, Kardia en grec, le coeur désigne le centre de l'être!

Il est la porte vers la dimension spirtuelle , ce n'est pas la dimension affective ou sentimentale. 

   

                      Maha Prajña Pâramitâ Hridaya Sûtra
                                    Sûtra du Coeur

 

Le bodhisattva Avalokiteshvara
Par la pratique profonde de la prajña pâramitâ
Comprend que le corps et les cinq aggrégats ne sont que vacuité.
Il met fin ainsi à toute souffrance ou infortune.


Sariputra, la forme n'est pas différente du vide,
Le vide n'est pas différent de la forme;
La forme, c'est le vide; le vide, c'est la forme,
Et il en va de même des sensations, des perceptions, des volitions et des consciences.


· Sariputra, tous les dharmas ont ce caractère de vacuité.
Il n'y a ni naissance, ni extinction, ni souillure, ni pureté, ni croissance ni décroissance.
C'est pourquoi dans la vacuité, il n'y a pas de forme, de sensation, de perception, de volition,
ni de conscience.


Il n'y a pas d'oeil, pas d'oreille, pas de nez, pas de langue, pas de corps ni de mental.
Ni couleur, ni son, ni odeur, ni goût, ni toucher, ni objet de la pensée.
Il n'y a pas non plus de domaine de la vision, et cetera
Ni de domaine de la conscience mentale.
Il n'y a ni ignorance, ni cessation de l'ignorance, et cetera,
Jusqu'à et y compris la vieillesse et la mort et la fin de la vieillesse et de la mort.


· Il n'y a ni souffrance ni origine de la souffrance ni extinction de la souffrance
Et pas non plus de voie vers l'extinction de cette souffrance.
Il n'y a pas de connaissance et pas non plus de profit, car il n'y a rien qui puisse être acquis.


Dans le coeur du bodhisattva, par la prajña pâramitâ, il n'y a pas d'attachement.
Comme il n'a pas d'attachement, il ne peut plus avoir de crainte.
Séparé de toute méprise, il atteint au Nirvâna.
C'est par la prajña pâramitâ que les Bouddhas des trois époques,
Obtiennent l'Eveil Suprêmement Inégalé.·
Sachez donc que la prajña pâramitâ est le grand mantra divin, le grand mantra lumineux,
Le mantra insurpassable, le mantra incomparable,
Capable d'ôter toute souffrance, authentique, incontestable;
Or, voici donc ce mantra de la prajña pâramitâ
Gate, gate, pâragate, pârasamgate, bodhi svâhâ.
 

la Mère divine

Publié le par P.Vigneau

"Tout est dans la Devî, et la Devî est dans tout".

C’est ce que Shankara résume dans les vers d’introduction d’une de ses compositions (Saundarya Laharî) dédiée à la Déesse-Mère:

"Seulement si Shiva est uni à Shakti, devient-il capable de créer le monde, sinon il n’aurait même pas la faculté de vibrer"


Narada, grand mystique dévotionnel (Bhakti) se demanda un jour : les humains adorent les Dieux, mais qui les Dieux adorent-ils ?
Etant habitué à les fréquenter, il va donc le leur demander. Ceux-ci sont surpris de cette question ? « Ô Narada, quel besoin as-tu de le savoir ? Nous te bénissons et t’octroyons de nombreuses grâces, qu’as-tu besoin de connaitre ce mystère ?
Les Dieux étaient réticents, mais Narada se fit insistant. Et finalement il obtint la réponse.
« Notre adoration et notre vénération, ô grand sage, vont à l’être lui-même qui est à l’origine de tout. La Grande Déesse, la Mère Divine, Shakti. C’est par Elle que nous existons, c’est par Shakti que Brahma est créateur, c’est par Shakti que Vishnou est préservateur et Shiva destructeur. Sans Elle nous ne pouvons rien. Seule Shakti est agissante. (d’après le Mahabhagavata)

http://atma83.webnode.fr/

Le Soi

Publié le par P.Vigneau

Il faut créer beaucoup de vide en soi pour naître au nouveau. 

Le Soi peut se percevoir dans le souffle de vie. Je n'avais pas besoin de le chercher, car il est ici, il y a toujours été. J'avais juste à lacher toute projection, j'avais juste à maintenir la tension tout en étant détendu. Mais ce n'est pas un exercice ni un truc à faire. Il y a un basculement de conscience qui brule tout.

   *

 Ne souhaitons pas trouver le Soi ailleurs que partout…

Purna

Publié le par P.Vigneau

Quand vous aurez redécouvert votre divinité, le monde entier se révèlera divin... 

Ce que vous êtes en conscience, vous le voyez à l’extérieur...

 

Stage à Paris

Publié le par P.Vigneau

Extrait du site "Etre Présence"

 

Le temps d’un week-end, par la parole, le silence, le dialogue, la méditation et la relaxation très profonde, Patrick exposera les fondements de la Voie.

Un week-end  d'honnêteté et de vérité ; un week-end pour voir nos confusions dans une lumière radicalement nouvelle; un week-end de repos, de lâcher prise pour être présent à la joie du coeur.

Avec simplicité et compassion, Patrick nous partagera son expérience auprès d’une Mère en Inde, où il devint Priyananda.  

« Je ne viens pas pour rencontrer une multitude, mais pour retrouver ceux et celles dont l’aspiration est pure » 

Son enseignement simple, accessible et direct pointe vers la présence qui demeure au plus profond de notre coeur. 

***

Au-delà des apparences de ce monde se trouve une autre réalité. Tout au long de la Sadhana auprès de Maa, le dépouillement de l’irréel  le conduisit à l’immersion dans l’Atma darshan. Expérience intime de la connaissance du Soi qui aboutit à une mutation de la conscience.

« Malgré une nature à rester discret, la vie me pousse maintenant à poursuivre la transmission, car tel est le processus de l’Atma yoga » (Patrick).

« Ceux qui ressentiront l’Appel viendront, car cela se passe  ainsi depuis des millénaires » (Maa) et la quête se poursuit dans l’intimité de la Rencontre

 

evolution

Publié le par P.Vigneau

 

L'élan de l'homme vers la spiritualité indique d'une façon indéniable  l'évolution de la conscience. Cette évolution est progressive, et se réalise cependant par sauts. La conscience de l'ego se transforme et la conscience de l'âme émerge. C'est le mobile central de l'existence terrestre.

Beaucoup de personnes aujourd'hui cherchent, mais peu sont désireuses de s'engager réellement dans une sadhana (une pratique spirituelle). Et parmi celles qui s'engagent, bien peu s'en remettent au divin. C'est le jeu  (la lila) en ce temps.

Mère divine

Publié le par P.Vigneau

Encore aujourd’hui dans une société de plus en plus technologique, l’Inde nourrit toujours une spiritualité vivante habitée par la Mère Divine.

On La retrouve comme épouse d'un dieu, ou comme Mahadevi, la Mère suprême, qui est l’Absolu inconditionné ; mais aussi comme la déesse locale de nombreux villages. Elle inspire les poètes et les religieux de toutes les époques.

Tous les grands sages de l’Inde insistent sur le fait qu'on peut connaître la Mère Divine par expérience mystique. Je dis bien « connaitre », et pas « réfléchir sur un concept ». Cela signifie qu’Elle a une réalité… avec bien des manières de se manifester.

En extrême orient, Kwan yin (Chenresig ou Tara au Tibet), boddhisattva féminin, représente la Mère Divine, dans la mythologie bouddhiste.

En Occident le Dieu-Père, image de Yahvé, s’est largement imposé. Cependant dans les mondes catholiques et orthodoxes, une recherche d’équilibre a contribué à cultiver le côté féminin de la dévotion avec Marie : « la mère de Dieu ».

Personnellement c’est en Inde, que j’ai ressenti l’appel de la Mère Divine. Et cet appel m’a emporté dans un parcours que je ne pouvais imaginer.

(extrait d'un prochain livre)

dévotion

Publié le par P.Vigneau

« Celui qui néglige la voie dévotionnelle passe à coté de quelque chose d'essentiel » (Sri Aurobindo).

Il n'y a pas un seul sage de l'Advaita védanta qui ne pratique une certaine forme de dévotion...

 

"L'amour humain est fait d'émotion, de passion et de désir; tous ces mouvements appartiennent au vital et sont par conséquent liés aux incapacités de la nature vitale humaine. L'émotion est une excellente chose, elle est indispensable à la nature humaine en dépit de toutes ses imperfections et de tous ses dangers, tout comme les idées mentales sont excellentes et indispensables dans leur domaine propre, au stade humain. Mais notre but est de dépasser les idées mentales pour entrer dans la lumière de la Vérité supramentale qui existe non par l'idéation, mais par la vision directe et l'identité; de même notre but est de dépasser l'émotion pour parvenir à l'élévation, à la profondeur et à l'intensité de l'Amour divin et d'y ressentir, par le cœur psychique intérieur, une inépuisable unité avec le Divin que nous sommes incapables d'atteindre ou de ressentir dans les soubresauts des émotions vitales." (Sri Aurobindo)

 

"Apporter dans le monde l'Amour, la Beauté et l'Ânanda du Divin est en vérité le couronnement et l'essence de notre yoga tout entier. Mais cette réalisation m'a toujours semblée impossible à moins que la Vérité divine — ce que j'appelle le supramental — et son Pouvoir divin ne viennent pour la soutenir, l'établir et la protéger." (Sri Aurobindo)

Evidence

Publié le par P.Vigneau

Si vous mettez une graine sur du ciment et versez de l’eau sur elle, aucun plant n’en sortira. Pour que la graine germe, elle doit être semée dans la terre. De même, si vous semez la graine de la Spiritualité dans l’intellect, rien ne se passera, mais dans la terre du cœur , elle germera, grandira, et produira le fruit de la Félicité.

Méditer

Publié le par P.Vigneau

Méditer, c'est écouter le silence et cette écoute nettoie la pensée.

Tout est Un

Publié le par P.Vigneau

"Brahman, Narayana and Atman are One." (Maa)

L'Absolu impersonnel, la divine personne et le Soi (l'âme) sont Un.

Atma Darshan

Publié le par P.Vigneau

Les méthodes basées sur le japa (mantra) et vichara (l'observation de l'esprit),  sont des méthodes préliminaires pour "purifier le mental, et le préparer à la possibilité d'un éveil du pouvoir Divin.

Elles peuvent être pratiquées dans les conditions de la vie de tous les jours. 

Mais l'Eveil, la vision de l’Ultime, du Soi, de Dieu est une expérience très rare. Ne nous leurrons pas!

Obtenir une telle réalisation: l’Atma darshan est bien plus qu'un grand silence mental ou une expérience illuminative d'unité. La sincérité du disciple, la déconstruction des croyances ou la grâce du maitre ne suffisent pas.

Cela se produit chez quelques êtres qui se sont totalement donné et abandonné à la Shakti divine. 

"Qu'est-ce que signifie la perception directe du Soi, l'Atma darshan? L'observateur, ce qui est observé et l'acte d'observation, quand ces trois (triputi) font un, on réalise Brahman." (Ma Anandamayi)

 

http://atma-prema.blogspot.fr/

Sadhana

Publié le par P.Vigneau

La nécessité d’une mutation de nos esprits et de nos cœurs s'impose à tout chercheur qui voit l'illusion dans laquelle ce monde nous enferme . Sans une conversion de notre manière de vivre, rien de nouveau ne peut véritablement surgir de nos consciences. 

 

  La Sadhana est la démarche qui va faciliter cette mutation. En Inde elle concerne la pratique régulière d'un yoga. Sadhana signifie toute pratique spirituelle qui  aide à la réalisation de l'atma. Une sadhana propose des moyens d'atteindre le but de la vie. Sans Sadhana personne ne peut réaliser le but.   

La Sadhana est une démarche essentielle de tout développement spirituel. Si ce mot vient de la culture indienne, il est cependant et indubitablement universel. On pourrait dire qu'il s'agit d'une éducation spirituelle. La sadhana est fondée sur une pratique individuelle qui se fait en deux séances par jour. On met l’accent sur une pratique du pranayama et de la méditation. Cela exige une très grande autodiscipline et une haute éthique. Car il est requis de respecter le corps, les valeurs morales, telles que la non-violence et la vérité, l'esprit de service et l'ardeur à persévérer.

La Sadhana varie d’une personne à l’autre. Dans la tradition de l’enseignement oral de maître à disciple, telle que l’on peut se la représenter autrefois et encore aujourd’hui, la Sadhana est donnée par le maître à son élève, qui est le Sadhak (celui qui pratique la Sadhana, celui qui est en chemin).

Dans ce cas, le plus souvent, la Sadhana est fonction des prédispositions et des tendances naturelles de l’élève. La maître observe et adapte au fil du temps. Dans cette tradition, il est dit que l’élève accompli reste au contact de son maître pendant 12 ans au moins. Ce contact peut se prolonger  6 ou 12 ans de plus, selon l'évolution du disciple... voire pendant toute une vie.

La Sadhana varie aussi la personnalité du Sadhak. Il existe en effet différentes voies du yoga, qui tiennent compte des aspects psychologiques et des prédispositions de la personne. La sadhana est l'éducation de l'individu à une conscience nouvelle. Il ne peut y avoir de réalisation spirituelle sans sadhana. Il peut se produire des illuminations "sauvages", que certains appellent maladroitement "Eveil". Mais aucune intégration réelle ne se fait sans un processus précis de transformation de la conscience.

Une Sadhana implique des pratiques, une éthique et une guidance définie.... sauf pour quelques êtres très exceptionnels (Ramana, Ma, Aurobindo...) qui vont  réaliser l'Un sans la conduite d'un guide extérieur.

Aujourd'hui beaucoup se croient être très exceptionnels...! Beaucoup croient sincérement devenir des artistes accomplis juste en cotoyant un maitre de loin une ou deux fois par an ou bien en lisant quelques livres. Quelle illusion, quelle fantasme!

Je vais devenir un grand pianiste en écoutant jouer un grand pianiste. je progresserai en faisant de temps en temps un stage avec un pianiste renommé. Je pratiquerai mes gammes de temps en temps et la grace du maitre fera le reste !!!! 

Oui, j'entends souvent ce discours prononcé avec une vraie sincérité. L'Eveil devenant le fruit d'une ferveur à laquelle certains s'accrochent avidement! Mais nul ne peut accomplir le chemin à notre place. C'est à chacun de pratiquer, de s'exercer, de respirer... et de faire les choix necessaires......

Que ceux qui ont des oreilles entendent................  

(Cours sur l'accompagnement spirituel)

 

 

 

http://conseil.weebly.com/

lapaix.webnode.fr

Nouveau livre

Publié le par P.Vigneau

Nouveau livre

La non-dualité est essentiellement connue en Occident avec l’Advaita Vedanta transmis par Ramana Maharshi, Nisargadatta Maharaj, Poonja, Jean Klein, etc…
Mais il existe une autre approche appelée le Vishishadvaita, plus intégrale, reliant Bhakti et Jnana, dont Ramanuja, Ramakrishna, Ma Anandamayi sont les témoins les plus connus. C’est cette approche que je découvris et explorai pendant 18 années auprès de Maa, en Inde. Commençant par une initiation au Kriya yoga, je fus conduit à découvrir l’Atma yoga, dont la particularité est de ne pas nier la personnalité mais de l’utiliser pour un éveil plus global.
Cette voie se base sur le fait que derrière les apparences de ce monde égotique, se trouve une autre réalité. L’Atma, le Soi, notre nature originelle. S’éveiller à ce plan est le but de l’Atma yoga. Et non pas uniquement pour soi-même, mais pour l’évolution de l’humanité.

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>