Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Réalité

Publié le par P.Vigneau

Une vraie expérience spirituelle conduit à une nette amélioration du caractère de la personne, sinon c'est psychique mais pas spirituel...

Ceci est important à comprendre pour les personnes qui vivent une expérience illuminative.

 

Fleur-de-Pissenlit.jpg

 

En tant qu'êtres humains, notre expérience de la vie implique un besoin de croissance et de déploiement. Et jusqu'à ce qu'elle se produise réellement, la forme de cette croissance ne peut être connue ; elle est seulement implicite. Quand elle survient, elle est une réponse unique dans son genre.

Ainsi par exemple, quand je rencontre une personne pour la première fois, mon expérience est apparentée à d'autres rencontres précédentes, pourtant elle est complètement neuve. Et si je suis attentif : cette manière d'éprouver est complètement enrichissante.

 

Les discours, les conférences au sujet de la spiritualité sont monnaie courante de nos jours. Nous voulons savoir comment nous pourrions réellement parvenir à un tel accomplissement  dans la vie.

L'approche de la Vérité, peut illuminer nos attentes.

Mais Maya nous illusionne continuellement, c'est pourquoi il faut développer un discernement aigu, pour situer les différents plans de conscience

 

 

 

"Nous ne pouvons pas perdre la paix , car elle est là ! Nous pouvons simplement en être plus ou moins conscient."

Sagesses

Publié le par P.Vigneau

sarad.jpg

 

"L’amour est notre véritable essence. L’amour ne connaît pas de frontières. Nous sommes tous des perles enfilées sur le même fil de l’amour." (Amma)

 

« Si tu cherches l’union avec Dieu, ne tourmente le cœur de personne (Maa)

 

"Le sage est celui qui ne voit rien d’autre que Dieu." ( Maa)

 

« Vous cherchez votre propre bonheur et je vous dis qu’une telle chose n’existe pas. Le bonheur n’est jamais vôtre : il est lorsque le moi n’est pas. » (Nisargadatta)

 

« Qui ne désire rien possède tout. » (Priyananda)

 

« Lire est utile mais insuffisant. Ne connaître que les Ecritures, c’est rien. Connaître, c’est être vrai. » (Maa)

 

« Les Shastras, les Ecritures sacrées ne présentent aucun intérêt pour ceux dont le mental est tourné vers l’intérieur. Elles sont destinées aux autres. » (Ramana Maharshi)

 

"Celui qui a un esprit pur voit la pureté en toutes choses." (Mère Sarada devi)

 

« Quand l’océan des pensées est agité par le vent du désir, il ne peut refléter Dieu. » (Ramakrishna)

 

« Tu peux discourir souvent sur le Soi ou écouter différents livres sacrés, tu ne trouveras la paix que par l’oubli de tout. » (Astravakra Gîtâ )

 

« Si le Soi est réalisé, le monde cesse d’apparaître comme une réalité objective. » (Ramana Maharshi)

 

« Il n’existe aucune différence entre Dieu, le Guru et le Soi. » (Ma Ananda Moyi)

 

« Le prochain, le voisin, le compagnon sont tous lui ! Sous les haillons du mendiant et la pourpre du roi, c’est Lui ! » (Jami)

 

" Quoi que je regarde, je ne vois nul autre que Lui." (Mère)

 

extrait du livre:"La Mère divine"

 

Paix intérieure

Publié le par P.Vigneau

 

55266172

 

La paix intérieure est le fondement de votre bonheur. Si votre esprit est en paix, vous serez heureux, quelles que soient les circonstances extérieures.

Mais s'il est perturbé, il est incapable de voir clairement et de percevoir la lumière qui demeure dans les profondeurs.

Cultivez votre paix intérieure pour pouvoir créer un environnement  favorable à toutes les richesses qui sont possibles.

Apprivoisez l'anxiété, la peur, la rancune et tout autre type de sentiment désagréable.

Liberez-vous des personnes toxiques qui vous empoisonnent l'existence.

Libérez-vous de vos croyances limitantes ainsi que tous les autres nuages qui obscurcissent votre ciel.

Pour avoir un bonheur vrai et durable, vous devez entraîner votre esprit à cultiver votre paix intérieure.

 

La méditation est un moyen efficace d'y parvenir. Elle vous permet d'écouter votre corps et votre âme. 

Mais méditer ce n'est pas seulement s'assoir en silence de temps en temps. La méditation est l'art d'être tranquille.

Elle nous conduit à une cohérence de vie, elle nous conduit à écouter le silence qui demeure derrière le bruit, elle nous conduit à sortir de notre bulle mentale...

 

*

Peu à peu, j’ai compris ce que les psychologues nomment l'ego et le soi. Je commençai à réaliser que c’est comme si nous avions  deux natures, avec deux points de vue différents. Étant donné que ces deux points de vue étaient si différents, je sentis alors une lutte dans ma vie au cours de cette période entre les deux natures. Il y a eu des tensions, des souffrances. Et puis, un jour, au milieu de ce combat, je vécus l’expérience d’un sommet merveilleux. Pour la première fois, je sus ce qu’était la paix intérieure, la paix originelle, Adi shanti. Je ressentis une unité : une unité avec tous les êtres humains, une unité en tout. Depuis, je ne me suis plus jamais senti vraiment séparé. Je pouvais retourner encore à ce merveilleux sommet. Et je pouvais y rester durant des périodes de plus en plus longues... Je passais ainsi six mois, sur les routes, sans argent, ni intentions...

 

eveil

Publié le par P.Vigneau

 

fleur_11.jpg

 

Ce n’est pas parce qu’on a connu une expérience d’éveil que tout est résolu, que tout est fini. La vie quotienne demeure le grand champ que nous devons labourer pour y faire pousser fleurs et fruits. Il faut du temps pour accepter ce que l’on est, et pour permettre à cette acceptation de faire mûrir ce que nous sommes.

 

Un sage raconte qu’il s’attendait avec l’éveil à une “transformation personnelle”. Il eut la surprise de voir qu’en fait une “transformation impersonnelle” s’accomplissait. Il s’agit d’une ouverture du coeur et non d’un changement de personnalité.

"Sous de nombreux aspects, la transformation fut différente de ce que j’avais imaginé. Je suis toujours la même personne bizarre avec à peu près le même style et les mêmes modes d’être. Extérieurement, je ne suis donc pas cette personne éveillée, transformée de façon incroyable, que j’avais espéré devenir au début. Mais intérieurement, une grande transformation s’est opérée. Ces années de travail sur ma conscience ont adouci mon humeur et ma manière de les aborder. A travers mes efforts pour connaître et accepter ma vie en profondeur, celle-ci s’est transformée, mon amour s’est développé et élargi. Ma vie ressemblait à un garage encombré dans lequel je passais mon temps à me cogner contre les étagères et à me juger moi-même; aujourd’hui, c’est comme si j’avais déménagé dans un hangar à avion avec les portes ouvertes. Toutes mes vieilles affaires sont là mais elles ne m’encombrent pas comme avant. Je suis toujours le même mais maintenant je suis libre de bouger et même de voler.»

 

 

Dès le moment où nous savons que nous sommes, dans notre essence, le Tout, acceptons notre forme manifestée, acceptons d’être tulipe, ou rose, ou simple lavande, et embellissons la terre avec la seule chose que nous sachions bien faire: être nous-mêmes, quoique toute une vie n’est peut-être pas de trop pour le faire vraiment bien.

 

Un

Publié le par P.Vigneau

cooltext953734854 (1)

 

"Pour moi, avec tout mon vécu spirituel, je réalise que Tout est un, et que tout sur la terre est la représentation d'un Dieu unique. Toutes les forces qui travaillent     dans la nature sont une, parce qu'elles jaillissent du jeu divin. Tout ce qui est la surface de cette belle terre ont leur source dans le Un. Tout est l'expression de l'Un. Tous les êtres vivants se meuvent et agissent dans la conscience de cet Esprit unique qui pénètre tout. Un est la réalité cosmique éternelle. Un est le chant qui ne se termine jamais, la divine musique des sphères. Un est le Monde, un est la Vérité, Un est Dieu!" (S.Ramdas)

la clé

Publié le par P.Vigneau

 

« En soi-même, se trouve le monde entier et si vous savez comment regarder et apprendre, la porte est là, et la clef entre vos mains. D’aucun sur terre ne peut vous donner la clef ni vous ouvrira la porte : sauf vous-mêmes. » J.Krishnamurti

 

Pas besoin de faire beaucoup d'effort. Si ce n'est de revenir encore et encore à la présence du présent, avec douceur et délicatesse, sans  rien forcer, sans rien vouloir, ni se reprocher de ne pas y arriver : cela vient par soi-même

 

Pablo-Picasso-The-Ma.

Êtes-vous prêts à perdre votre monde que vous connaissez. En effet l’éveil total vient lorsque vous vous regardez sincèrement et en vérité, lorsque vous vous questionnez constamment et que vous explorez votre être avec intensité. Ne vous leurrez pas à propos de l’éveil. C’est un processus destructeur. Cela n’a rien à voir avec le fait de devenir meilleur, ni plus heureux, ni de contacter les anges. Ce n’est pas non plus une nouvelle version de vous. L’éveil c’est la fin du mensonge. C’est l’élimination totale de tout ce que vous avez imaginé être vrai, et qui n'était qu'une expression de vos rêves.

La réalité est infiniment plus belle

Eveil ?

Publié le

 

L'éveil c'est l'abolition du moi!

 

On peut se demander s'il est-il vrai que tout le monde peut s'éveiller?

En fait,il n'y a aucun doute, affirme l'Atma yoga, que tout le monde puisse s'éveiller. Il suffit seulement d'avoir la capacité d'être conscient. Partout où il y a conscience, il y a le potentiel de l'éveil. Il est dit que tous les êtres sensibles possèdent ce potentiel tout à fait naturel pour devenir un être pleinement éveillé.

"La cause véritable de l'éveil est le potentiel de pleine conscience inhérente à l'esprit, tout comme le beurre est inhérent au lait“ (Maa).

L'expérience impliquée dans ces affirmations est que l'esprit des éveillés et l'esprit des êtres ordinaires sont à la base de nature identique. Ceux qui s'éveillent se souviennent combien ils étaient confus avant d'apprendre à laisser leur esprit s'ouvrir naturellement. Au départ, les éveillés se sentaient tout aussi confus que tout le monde et leur esprit n'étaient pas intrinsèquement différent du nôtre. Puis, en permettant à leur esprit de s'ouvrir et de fleurir en n'interférant pas avec ses qualités de base, ils ont réalisé que l'esprit est conscient par lui-même, lucide et dynamique. Lorsque cette conscience lucide est libérée des identifications, elle s'avère être la source de toutes les qualités telles que l'amour, la sagesse... Ces qualités sont inhérentes à un esprit totalement ouvert et fluide et elles se révèlent naturellement en toute personne pleinement éveillée.


Il nous faut toujours nous rappeler que la nature d'un éveillé n'a rien de substantiel ; tout est processus, rien ne demeure jamais. Seul demeure le « goût » de chaque expérience en devenir comme étant insaisissable : les qualités se manifestent spontanément dans le cadre de cette nature de base insaisissable de l'esprit. L'expérience de la conscience pure, non-obstruée, est potentiellement possible à tout le monde. Les êtres sensibles ne sont différents que dans la mesure où certains se sont éveillés à elle et d'autres, non ; mais tous ont le potentiel de l'éveil.

 



Nous pouvons nous éveiller parce que notre esprit est un processus constant d'expérience et parce que rien ne peut obstruer ou obscurcir la conscience de base de façon permanente. Lorsque la perception dualiste tombe, on expérimente la conscience non-duelle comme étant la véritable nature, le goût véritable de toutes les expériences de vie. Cette expérience n'a pas de centre, elle est dénuée de la notion d'un « moi » séparé du reste – et elle semble être identique dans toutes les cultures et traditions spirituelles.


Mais il y a une autre bonne nouvelle : l'histoire humaine montre que des individus issus de toutes les couches sociales, même ceux avec des vies terriblement douloureuses et confuses ont pu s'éveiller. Parmi eux se trouvent des sages, des princes et des paysans, des milliardaires ainsi que des mendiants, des prêtres et des prostituées, des religieux et des athés, des personnes éduquées et d'autres non-éduquées. Même si temporairement notre potentiel d'éveil est totalement occulté, il est tout le temps possible que des changements de circonstances et que des actes bénéfiques viennent stimuler notre potentiel inhérent et nous permettent de nous engager sur le sentier de l'éveil jusqu'au plein résultat.

Ainsi, il est dit que tout le monde a la possibilité de s'éveiller. Et l'Atma yoga ajoute que l'éveil est l'avenir même de tout être, aussi certain qu'est la mort du corps.

 

 

Un exercice particulier acompagne l'Atma yogi.

Il est appelé VICHARA

et se pratique sous deux modes: Atma Vichara et Sannidhi Vichara

 

 Ramana Maharshi dit une fois : "Pour pratiquer la recherche du Soi (l'Atma) chaque jour est auspicieux et chaque instant est bon, il n’y a pas d’interdits, n’importe où et à tout moment elle peut être pratiquée ; cela peut être aussi en présence d’autres personnes sans que celles-ci s’en aperçoivent. Toutes les autres méthodes (sadhana) font appel à des objets extérieurs et à un environnement ou un comportement particuliers ; mais pour le vichara, rien d’extérieur n’est requis ; la seule chose qui est nécessaire est de tourner le mental vers l’intérieur. Pratiquant la recherche du Soi, on peut aisément en même temps être occupé à d’autres activités. De plus vichara étant un mouvement purement intérieur, on ne risque pas de distraire les autres personnes présentes aux alentours ; ce qui n’est pas le cas pour les autres sadhanas telles que les pujas ou méditation avec posture, où les autres vous remarquent. Seule une persévérance vigilante uni pointée est nécessaire dans la recherche du Soi, et cela est accompli purement intérieurement à tout instant."

LIVRE

Publié le par P.Vigneau

le_pouvoir_des_decisions.jpg

 

« Une nouvelle étape de l’évolution humaine se décèle dans la crise de la société. Pour l’individu, cette évolution nécessitera un choix. Choix de vie, choix de conscience, qui permettra une ouverture au nouveau. Cela se ressentira comme la venue d’une force, d’une énergie, qui semblera totalement nouvelle. Et pourtant qui aura toujours été là. Comme une graine qui n’avait pas encore germé. Ce n’est pas un idéal, ni une formule poétique. Il y a réellement quelque chose de totalement nouveau qui attend. Une force qui peut modifier certains éléments essentiels de notre conscience. Le vieil homme qui me permit de le découvrir s’appelait Adi Shanti. Mais d’autres noms lui furent donnés en d’autres lieux.

 

Aujourd’hui, je viens témoigner de cette rencontre et de cette expérience car j’ai compris que cela ne m’appartenait pas. Il a fallu près de 30 ans pour que j’ose en parler, pour que ce livre se prépare. Il a fallu ce temps pour que je comprenne et clarifie ce que furent pour moi les effets d’une rencontre foudroyante. Celle avec un homme, un véritable sage, qui était aussi prophète : Sri Manoharan. Il fut un initiateur, un maître, un passeur. Un homme ordinaire, discret et peu connu en occident, il fut cependant un précurseur. Il n’y a que peu de documents sur cette grande âme, l’essentiel ici vient de mes souvenirs, de mon journal et de l’esprit qu’il m’a transmis. »

 

Aux éditions l'Originel-Antoni, "Le pouvoir des décisions"

 

 

livre so

 

La plus grande contribution de l'auteur, de ce livre, est d'unifier les domaines de la psychologie et de la spiritualité. La sophrologie transpertsonnelle concilie la nature spirituelle et la nature psychologique de l'humanité. Elle démontre que ces deux facettes de la vie humaine sont intimement liées.......... BIOCONTACT

 

"Sophrologie et spiritualité" aux éditions Quintessence

Sadhana

Publié le par P.Vigneau

La sâdhana est le processus de transformation de la conscience egotique. Elle a pour but l'ouverture de la conscience unitive et la transformation de la conscience individuelle. La méditation ou contemplation est l'un des moyens d'atteindre ce but, non le seul.

La connaissance de soi était prônée par les yogis comme un premier moyen de parvenir à la réalisation et par elle, ils obtenaient la quiétude du sage, où tout devenait égal à ses yeux.

Mais la transformation de la conscience dont nous parlons est plus que cela et ne vient pas par la seule contemplation: les œuvres sont nécessaires, le yoga dans l'action est indispensable. La vie est évolution.

Sagesse

Publié le par P.Vigneau

 

66927533

 

La sagesse est comme un oiseau : celui-ci doit avoir deux ailes, pour voler.

 

La première est la discernement. La capacité de distinguer le vrai du faux, de ne pas prendre nos idées, nos désirs, nos émotions pour la réalité essentielle. Du point de vue mental, la sagesse est l'aptitude à distinguer la pensée personnelle de ce qui est. Distinguer ce que je ressens de ce qui est. Distinguer ce que je veux de ce qui est. La sagesse distingue ce que l'ignorance confond.

 

La deuxième est la compassion. La compassion, c'est un amour non personnel qui ne demande rien. C'est une bienveillance inconditionnelle. Un regard qui embrasse sans saisir. Une ouverture à ce qui est. Une vie qui n'est pas uniquement appréhendée par le moi affectif, mais depuis la sensibilité d'un coeur libre.

 

La sagesse, c'est vivre en entier. Pas une pensée désincarnée, pas une sensibilité indistincte. C'est une attention aimante qui sait faire la différence entre le « masque du moi » et le réel.

 

Alors, on vogue avec grâce et liberté dans les courants de la vie.

 

Une Formation Spirituelle

Publié le par P.Vigneau

 

 

ch.jpg

 

Ecole d'éveil de la conscience

 

 

Le but d'un enseignement est d'exposer le chemin de la connaissance de soi, celui qui conduit à la vérité essentielle sur soi-même, à la libération des conditionnements et des influences pertubatrices qui limitent la vie.

 

Toute formation spirituelle doit tenir compte des deux pôles existentiels:

- celui de la croissance humaine naturelle, psychologique

- et celui de la croissance spirituelle, l'évolution de la conscience egotique vers l'âme

 

Deux dimensions conjointes en une seule réalité, une dynamique d'évolution.

Cette dynamique de croissance est centrale pour l’unification de la personne, et la découverte de l'être.

 

"Vous ne savez pas qui vous êtes, ni pourquoi vous êtes là" répétait souvent Priyananda en rigolant. "Vous n'êtes pas une seule personne mais trois: il y a celui que vous croyez être, celui que les autres pensent que vous êtes et celui que vous êtes réellement. A partir de là il est bien difficile de se situer correctement, les relations ne sont pas simples et le mental s'agite constamment".

Tout éveil de la conscience vise à "la cessation des activités (tourbillonnantes) automatiques du mental".

L'appaisement des activités du mental s’obtient par la pratique (sadhana) et le détachement. Cela conduit à l’éveil, puis à la Libération de tous les conditionnements qui emprisonnent la conscience.

*

Le Cours sur la Paix

 

 

Nous vivons dans un monde violent, que pouvons nous faire ?

Nous connaissons des conflits intérieurs,

peut-on envisager une sérénité… durable ?

Nous vivons des oppositions parfois violentes avec nos proches,

serait ce possible de créer des relations harmonieuses

et épanouissantes ?

Bien peu semblent percevoir l’enjeu derrière les problématiques de la vie humaine.

Pourtant, il y a en chacun quelque chose qui aspire à la paix.

C’est une évidence.

C’est une soif commune à tous les humains.

La paix est nécessaire au bien-être de la société,

comme à celle de l’individu.

La question est : comment trouver cette paix ?

Le cours présente, en termes simples, une méthodologie,

des techniques et des repères.

Il nous permet d’explorer, de manière subtile, les fonctionnements mentaux.

 

 

 

Ce cours s'adresse à toute personne à la fois désireuse

de connaître la sérénité

et aussi concernée par l'amélioration de sa vie relationnelle.

Il intègre la psychologie et la spiritualité.

Il expose un message clair pour faire l'expérience de la paix intérieure et pour améliorer la qualité de nos relations.

 

Ce programme original réunit les principes spirituels universels

avec le coté pratique du quotidien.

 

En savoir plus : http://surlapaix.blogspot.fr/

 

*

The big piège


Le monde tel que vous le percevez, la vie que vous pensez vivre et la personne que vous pensez être apparaissent au sein de la conscience que vous êtes véritablement. Comme conscience, vous êtes le témoin silencieux et impersonnel de tout ce qui se manifeste et apparaît. L'observation et l'expérience directe de cette vérité intemporelle est ce qu'on appelle la liberté ou l'éveil.

 

Nombre de livres montrent une image d'épinal de cette expérience de l'éveil. Cette expérience est même maintenant accessible "rapidement" en stage...

 

Mais est-elle réellement transformatrice ? Est-elle cette Nouvelle Naissance, comme nous l'enseignent les maîtres indiens et contemporains, à partir de laquelle TOUT sera différent dans l'existence, et RIEN ne sera différent ?

L'éveil est-il l'aboutissement du chemin spirituel ?

 

NON ! Tout au plus, l'expérience de l'Eveil est le commencement du chemin spirituel. Au pire, cette expérience ne sera qu'un beau souvenir. Cette vérité se veut tranchante comme l'épée car on ne badine pas avec la spiritualité.

 

Pourquoi l'expérience de l'éveil n'est-elle qu'un commencement ?

 

Elle n'est un commencement car c'est une première levée de voile sur la Conscience, l'Ame. C'est comme un "flash", il incombe à chacun ensuite de nourrir cet état dans une pure vérité, quelque soit les turpitudes de l'existence.

 

Il est nécessaire de Réaliser cet Eveil, c'est-à-dire de l'incarner jusque dans la vie ordinaire. Et c'est là que les pièges se mettent en place.

 

C'est de cette Lumière intérieure entr'apperçue, qu'il faudra s'approcher suffisamment longtemps pour qu'elle devienne un feu dévorant tout ce qui n'est pas VOUS, c'est-à-dire le VIVANT.

 

C'est un processus de consumation complète dans la Joie Entière sans cause qui est à vivre après cette expérience d'éveil.

 

Quels sont les 2 plus grands pièges qui interviennent lors de l'expérience de l'éveil ?

 

Premier piège : la récupération de l'expérience par les mémoires identitaires toujours présentes et qui, si elles sont réactivées, vont réenfermer la Conscience dans le moi ordinaire et l'égo se sera "spiritualisé" au passage.

 

Deuxième piège : le désir de transmettre l'expérience et d'en faire un commerce. Cette attitude recrée l'identification au moi.

 

Ces pièges se mettent en place après l'expérience de l'éveil. D'où toute l'importance du suivi d'instructeurs spirituels authentiques après cette levée de voile.

Souvent la personne qui vit une expérience d'éveil va rejetter, se séparer, de son instructeur spirituel. Elle ne voit pas que son ego la reprend, et de façon inconsciente elle a peur de se retrouver face à son instructeur et va le rejeter en trouvant toute sorte de pretexte pour se justifier.

Elle va croire avoir compris ce qu'est le chemin spirituel, elle sera justifié dans ses croyances par le fait qu'elle se sentira apte à expliquer aux "autres" ce qu'est la voie spirituelle. 

De nombreux élèves, ou disciples, s'arretent à ce moment là. 


 

Mystique

Publié le par P.Vigneau

http://initiation.voila.net/lavoiedelajoie/image/Orthodox_Icon_Magdalene.jpg

 

Au Moyen-age, une spiritualité chrétienne de l'union  va fleurir. Une mystique se répand le long du Rhin. Des moniales comme Hildegard von Bingen vivent la mystique nuptiale. D’autres, dont les Béguines prolongent ce courant et y ajoutent l’expérience intime, ultime, du “IL est – et je ne suis pas”. C’est un grand courant. Les reflets qu’il nous laisse sont divers. On le retrouve aussi dans la mystique franciscaine. En Maître Eckhart, s’unissent le vécu, la raison, l’intuition, la théologie, la philosophie .

Il y a la en France la mystique quiétiste. Frêre Laurent, Madame Guillon, Fénélon, représentent aussi très clairement une mystique de l'abandon du moi .

Cette mystique cherchera la nature secrète de l’être-même, le fond secret de l’âme et l’origine ultime de tout.

Ce grand courant mystique, et une voie de l'abandon, de l’union, de la fusion et de l’anéantissement du petit moi.

L’idée est justement : dans l’anéantissement de l’âme il y a une véritable déification de l’homme. Il s'agit de devenir ce que Dieu EST. A travers l’anéantissement il y a fusion complète dans la divinité. On ne sait plus où est son âme à elle et où est la divinité.

Cette déclaration conduit à une expérience profonde : “ Dieu et moi sommes Un”.

 

La paix véritable est le Soi

Publié le par P.Vigneau

La paix que tu peux obtenir n'est pas la véritable paix.

Car ce que tu peux obtenir appartient au temps.

C'est un gain de l'ego. Donc d'une certaine façon, lié encore de la peur.

Reflechis bien. CE QUE TU ACQUIERS, c'est lié à la peur de ne pas avoir?

Toutefois, antérieur à cette peur, tu existes.

Ça, tu ne peux pas dire que c'est une idée.

Chaque peur a sa raison d'être, là n'est pas le problème. 

Mais quoi craindre ? ?

Jésus a dit : « Ne craignez point ».

N'ayez pas peur de ce que vous êtes.

Cette absence absolue de toute idée de peur est le vide qui est plénitude, et c'est ce que tu es.

Ce vide total, cette abîme est ce que tu es, qui est plénitude, est le Soi.

Vois, tout simplement ! Le Soi est tout, et tout ce qui se passe.

Tout se passe dans le Soi et fait partie du Soi.

Immanence

Publié le par P.Vigneau

Vient un jour où le parcours se termine, où la quête s'achève. Non pas par lassitude ou par deception, mais parce qu'apparaît alors un autre processus.

La quête de la transcendance aboutit à l'immanence, c'est à dire l'expérience du quotidien sublimé. Il n'y a plus de questions, plus de manque, plus d'insatisfaction, plus de demande.

L'instant présent est plénitude.

Habiter le quotidien devient l'essentiel de l'attention. Faire à manger comme faire la lessive devient extra-ordinaire...

 

 

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>