Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2 articles avec ame

Atma

Publié le par P.Vigneau

La félicité nait du contact avec l'Atman" (Ramanuja)

 

L’Atma est infiniment plus que la simple somme de nos différentes parties. Atma vit en nous. Personne ne peut voir comment il pénètre dans le ventre de la mère ou comment il quitte le corps d’une personne sans vie. Il vient et il va. Le corps physique change, exactement comme nous changeons nos vêtements. Atma, l'âme n’est jamais né. Il est immortel, éternel, divin et immuable. Atma lui-même n’a pas besoin de se développer, il est complet. Seule la conscience doit être purifiée  afin d’être en mesure de discerner sa véritable nature.

Atma est la vie, l’énergie pure. Par exemple, dans la graine d’un arbre se trouve déjà contenu l’arbre dans sa globalité. L’énergie qui anime toute chose et dont chaque chose émane est l’Atma. Atma est l’essence de Dieu. Il n’est pas seulement divin, il est Dieu lui-même.  Atma est comme une lumière, une flamme inextinguible. Cette lumière en nous est seulement voilée et dissimulée sous nos Karmas. Comme le feu est couvert par la fumée, ou un diamant reste ignoré du fait des couches de poussière et de saleté qui le recouvrent.

Toute flamme, que ce soit celle d’une bougie, d’une torche ou d’un tas de bois auquel on a mis le feu, est identique dans son essence. Le feu n’a pas besoin de se développer, il est et sera toujours le feu. La qualité de chaque flamme est la même-contenue à l’intérieur de la plus infime parcelle réside le même potentiel immense d’énergie. 

Dans la philosophie du Vedanta, la philosophie fondamentale du Yoga, Atma est décrit en tant que Sat-Chit-Ananda. Sat veut dire vérité, Chit conscience et Ananda béatitude. Atma est donc vérité, conscience et béatitude. 

De nombreuses personnes demandent à quoi elles devraient penser lors de la méditation et sur quoi elles devraient se concentrer. Au début, on se concentre sur la respiration, sur le corps, ou sur l’état de relaxation des muscles. Puis on peut visualiser le soleil ou un symbole divin.

Mais la vraie méditation est Atma Chintana, concentration sur Atma. À ce stade, notre concentration va au-delà du corps physique et n’est plus occupée par la pensée de la posture de méditation. Toute imagination est suspendue, ainsi que tous les désirs terrestres et les pensées. Dans Atma Chintana, il n’y a pas de visualisation de lumière, de lune ou de soleil.

Il n’y a pas d’attention portée à la montée de la Kundalini, à l’ouverture des Chakras ou à l’obtention de pouvoirs surnaturels. Tout cela relève des niveaux de méditation pour débutants. Ne restez pas fixé sur ces méthodes, méditer seulement sur Atma Chintana. Soyez toujours conscients de cela - ressentez et expérimentez cela. Afin d’apaiser l’esprit et de renforcer le pouvoir de concentration, le Mantra est utilisé en tant que support. Le recours au Mantra purifie et libère l’esprit afin que l’Atma puisse émerger.

À ce stade de Réalisation, le Yogi n’a plus qu’une pensée: “Qui suis-je?” C'est l'Atma Vichara. Ceci est la contemplation du Yogi, pas seulement lors de la méditation mais également lors de chaque mouvement et dans toutes les situations de la vie. C’est l’appel du Moi, le chant de son cœur. En tant qu’humain nous nous sentons souvent faible et démuni. Nous pensons que Dieu est loin et difficile à atteindre. Mais Dieu est omniprésent. Dans la vie, nous devons toujours chercher à développer des pensées confiantes et élevées, car les pensées ont un grand pouvoir et peuvent tout réaliser.

Alors que nous progressons dans la méditation, la capacité de perception spirituelle se développe. L’Atma n'est pas une perception astrale ni énergétique. Nous devons d’abord reconnaître l'âme en chaque être vivant.

La dualité prévaut dans notre monde actuel, mais une personne sage peut reconnaître l’unité qui se manifeste sous de nombreuses formes différentes. Lorsque le sage considère deux jarres devant lui, il est conscient que la terre qui a servi à les façonner est la même. De la même manière, celui qui a atteint la Réalisation du Soi, la Réalisation de Dieu, ne voit pas les formes extérieures mais plutôt la réalité qui leur est inhérente, l’Atma.

Mais comprendre cela intellectuellement ne suffit pas, nous devons le sentir et l’expérimenter plus profondément en nous. Une fois que nous avons entendu l’appel de l'Atma, alors nous n’avons plus de désir pour les Siddhi ou les miracles. Nous n’avons plus besoin de rien d’autre pour être heureux. Nous ne cherchons plus quelqu’un qui nous tende la main; au lieu de cela, nous tendons notre main aux autres car nous savons que “Je suis l’ Atma qui vit aussi dans les autres. Nous ne sommes pas deux, mais Un. Nous pouvons nous trouver dans des corps différents, mais le corps est transitoire. Notre réalité existe dans l’unité qui est immortelle.”

Tant que nous nourrissons des pensées duelles, des pensées de séparation, nous entretenons une grave erreur. Nous nous venons en aide à nous-même lorsque nous dépassons ce type de pensées. Alors nous considérons ce monde telle une simple manifestation de notre esprit, car c’est notre esprit qui a en réalité engendré le monde tel que nous le voyons devant nous. Nous réalisons que toute la création est transitoire et passe comme les vagues de l’océan. En temps voulu, toutes les vagues retournent dans l’océan et s’unissent à lui. Un jour également, le monde tel que nous le connaissons disparaîtra et tout ce que nous verrons partout autour de nous sera Dieu le Suprême, notre Atma.

Alors pratiquez Atma Chintana lors de la méditation. Découvrez que vous êtes fort, pur, heureux et immortel. Vivez maintenant, dans le présent. Ne vous engluez pas dans le passé. Hier est passé et ne reviendra jamais. Ne rêvez pas non plus à un futur “meilleur”. Le futur n’est pas encore là et nous ne l’atteindrons jamais, car le futur est uniquement latent dans le présent. Demain reste demain, et après-demain reste toujours après-demain. Vivez toujours dans le présent. Lorsque nous serons conscients de cela, nous aurons dépassé le temps et vivrons en son centre en tant que spectateur et témoin bienveillant de tout changement.

 


 

l'âme

Publié le par P.Vigneau

 

En Inde l'Atma, désigne l'être, il est aussi parfois traduit par l'âme, ou le Soi. Ces mots représentent une même réalité, parfois avec quelques différences subtiles selon le contexte.

>  Le but premier de l'Atma yoga est de découvrir l'espace de l'être ou de l'âme

>  Le but second est de s'établir en cet espace atmique

>  Puis ensuite il s'agit de se rendre totalement disponible aux impulsions de l'âme, non pas seulement pour conduire sa vie personnelle, mais pour une transformation bien plus vaste, qui va bien audelà de la personne.

Comme notre perspective est extravertie, nous avons perdu de vue l'être, l'âme, le Soi, et notre vision est tournée vers le monde extérieur. La conscience est centrée sur l'ego. Le Soi ne se trouve pas dans les objets extérieurs, ni dans les pensées. Renversons notre regard vers l'intérieur de nous, audelà du menta. Plongeons en nous et nous verrons notre nature originelle, le Soi.

Etre Soi est tout à fait naturel, il n'y a rien à chercher, mais à se libérer de se qui obscurcit notre vision.

La réalisation de l'âme n'est pas un état à acquérir. Elle est déjà là.

Tout ce qui est nécessaire, c'est de se débarrasser des identifications à la personnalité et des conditionnements qui masquent la claire vision.

 

Yantra de l'atma yoga

 

 

Cette voie, l'Atma yoga, exige un engagement com­plet de notre conscience ; celle-ci doit être capable à tout moment et en toutes circonstances, dans l'action comme dans l'inaction, d'abord de recevoir, puis de vivre dans la conscience de la Vérité suprême.

Il ne suffit pas non plus que l'individu arrive à un ètat de quiétude sans mouvement ; il faut que dans l'activité relationnelle, comme dans la réflexion passive ou dans l'énergie de l'action, il soit capable de rester dans la présence constante d'une conscience solidement établie en l'âme.

L'âme qui est liberté sans limites, nous accompagne continuellement,  ne peut jamais être abandonnée, ni perdue...

 

L'âme est notre nature originelle, le Soi éternel.

 

On n'atteint pas le Soi. S'il fallait l'atteindre, cela voudrait dire que le Soi n'est pas toujours présent, ici-même. Or ce que l'on atteint peut aussi se perdre, donc c'est impermanent. Et ce qui est impermanent ne peut nous combler. C'est pourquoi je vous dis que l'on n'atteint pas le Soi. Nous le sommes déjà. 

 

Vous connaissez l'histoire de la dame qui croyait avoir perdu son collier. Elle le portait à son cou et croyait l'avoir égaré. Quant-elle le retrouve elle est heureuse, comme si elle l'avait réellement perdu, alors que ce n'était qu'une illusion. Il en est de même pour nous. Nous nous imaginons à tort que nous réaliserons l'âme, un jour ou l'autre, alors que nous n'avons jamais cessé d'être l'âme.

 

 

 Les premiers pas dans l'Atma Yoga : s’éveiller à la présence de l’âme et ouvrir le passage à l’action intuitive en épurant l'inconscient inférieur de ses conditionnements et en laissant se manifester les éléments supérieurs menant au Divin.

 

Atma Vidya

"Atma vydia, c'est la connaissance de l'âme. Le corps est le revêtement extérieur et les pensées et les émotions, le revêtement intérieur de l'âme. Dans le corps humain, l'âme est la seule existence qui ne soit pas matérielle ;puisqu'elle est immatérielle, elle ne peut être composée, et puisqu'elle ne peut êtrecomposée, elle ne peut être soumise à la loi de causalité.Par conséquent, elle est immortelle et n'a ni commencement, ni fin." (Swami VIVEKANANDA)

***

 

Atma est la vie, l’énergie pure. Par exemple, dans la graine d’un arbre se trouve déjà contenu l’arbre dans sa globalité. L’énergie qui anime toute chose et dont chaque chose émane est l’Atma. Atma est l’essence de Dieu. Il n’est pas seulement divin, il est Dieu lui-même.  Atma est comme une lumière, une flamme inextinguible. Cette lumière en nous est seulement voilée et dissimulée sous nos Karmas. Comme le feu est couvert par la fumée, ou un diamant reste ignoré du fait des couches de poussière et de saleté qui le recouvrent.

Toute flamme, que ce soit celle d’une bougie, d’une torche ou d’un tas de bois auquel on a mis le feu, est identique dans son essence. Le feu n’a pas besoin de se développer, il est et sera toujours le feu. La qualité de chaque flamme est la même-contenue à l’intérieur de la plus infime parcelle réside le même potentiel immense d’énergie. 

Dans la philosophie du Vedanta, la philosophie fondamentale du Yoga, Atma est décrit en tant que Sat-Chit-Ananda. Sat veut dire vérité, Chit conscience et Ananda béatitude. Atma est donc vérité, conscience et béatitude.