Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Vivre l'Eveil

Publié le par P.Vigneau

Vivre l’Eveil, n'est pas vivre une illumination. L'illumination est un phénomène provisoire. L'éveil spirituel demande implication totale et engagement personnel. Je vois beaucoup de personnes assoiffées d'éveil, mais tournant en rond depuis des années. ce n'est pas en picorant des informations à droite et à gauche, ni en changeant quelques croyances, que la mutation de la conscience va s'opérer. Il faut un engagement profond, une soif ardente et une détermination intense...

Se libérer de l'influence omniprésente de l'ego n'est pas juste une opération mentale. La sagesse traditionnelle de l'Inde demande aussi de cultiver des règles de vie ( Vérité, non-violence, pureté d'intention, confiance...)

Trouver l'âme, l'Atma n'est pas une question de croyances, mais d'ouverture du coeur et de silence mental.  

Satyam Ritam

Publié le par P.Vigneau

SATYAM RITAM est un mantra qui condense toute la plénitude de l'éveil, selon l'Atam yoga.

Satyam est la vérité Absolue, immuable, Ritam est la projection de satyam dans le Temps et l'Espace, c'est à dire sur le plan du Manifesté.

Ritam est donc la Vérité en mouvement et on la nomme Rectitude, Ce qui est Juste, Exact.

La  plénitude de l'éveil se situe au point de rencontre de l'éternité et du temps.

Il n'y a pas que la réalisation de l'Inconditionné intemporel dans le processus de l'éveil, mais aussi la réalisation de notre pleine fonction dans le plan temporel manifesté.

Coeur

Publié le par P.Vigneau

Le coeur est le centre de la conscience,
mais pourtant la conscience est partout.
Elle est la totalité de la vie.
Pas seulement notre vie,
mais aussi la vie de l’animal, de l’arbre, de la fleur.
Le coeur est l'essence de vie
qui vibre en tout.
Il n'est pas localisé quelque part.


 

Bishnois

Publié le par P.Vigneau

Les Bishnoïs sont une communauté créée par Jambheshwar (1451 – 1536) au Rajasthan, en Inde. Leur mode de vie constituent une démonstration du sens profond de la bienveillance. Les Bishnoïs ont intégré la bienveillance comme art de vie au quotidien.

La communauté est édifiée autour de 29 principes (le mot « Bishnoï » signifie 29) qui concourent à un respect total de tous les êtres vivants et de la nature avec comme finalité « la survie des humains et des animaux et des végétaux dans un milieu désertique, mais aussi pour la libération ou le salut de l’âme ».

Animaux et arbres sont considérés comme membres de la famille des Bishnoïs qui respectent donc totalement les arbres (ils n’utilisent que le bois mort) et nourrissent tous les animaux (ils réservent un dixième de la récolte céréalière pour l’alimentation de la faune locale). La pratique de la non-violence, du silence et de la méditation fait partie de leur quotidien.

Les Bishnoïs ont introduit des différences marquantes avec l’hindouisme. Ils se sont affranchis du système des castes. Ils ne brûlent pas les morts afin de ne pas détruire d’arbres. La méditation « Heartfulness », sorte d’hygiène spirituelle quotidienne, est une prière du cœur, un acte de présence à soi-même comme non séparé de ses environnements naturels. Elle est basée sur l’accueil, l’acceptation de ce qui se présente, l’inclusion de toute chose.

La méditation des Bishnoïs, simple et efficace est universelle; c'est une voie de l’intention.

La pratique quotidienne de la bienveillance libère des peurs et des conditionnements et laisse la place à la compassion. Les Bishnoïs nous offrent une culture de la compassion plutôt que cette culture de la force et de la peur qui détruit nos environnements et nous conduit à une auto-destruction.

Leur ignorance de la rentabilité (mais pas de l'efficacité) permet une révolution de la conscience. La parole et le geste conscients viennent s’inscrire dans le respect et la célébration de la nature. Ils peuvent être considérés comme la première réelle communauté écologique.

http://heartfulness.jimdo.com/

Accompagnement spirituel

Publié le par P.Vigneau

Une vie humaine est un cheminement, empli de réalisations, de joies et découvertes, mais aussi de déceptions, de souffrances, de doutes. Et il est parfois difficile d’y voir clair sur le sens de notre vie, ou sur ce qui bloque la réalisation de nos projets.

Pour beaucoup de personnes, le monde matériel est la seule réalité. Alors leur conscience reste focalisée sur ce plan. Cependant vous savez que ce monde n’est qu’une partie d’une réalité plus vaste qui pénètre toute chose et en constitue le tissu invisible. Pour découvrir cette autre réalité il faut prendre un chemin nouveau qui va vous permettre une transformation de conscience. Et la merveille c’est que par cette réalisation vous pourrez accomplir votre rôle dans le grand mouvement de la vie, avec beaucoup plus de facilité et de joie.

 

 l’Accompagnement spirituel se retrouve dans toutes les traditions. Ce n’est pas de la thérapie, bien qu’il puisse y en avoir si le besoin se manifeste. C’est un cheminement avec un accompagnateur, un grand frère, qui a l’expérience du chemin, et peut vous éclairer là où il y a besoin et vous aider à passer les obstacles.

Il s’agit d’un Processus de Clarification qui ouvre la porte de la connaissance du Soi. Ce Processus dissout le voile de nombreuses illusions… et permet d’accéder à la beauté de notre nature profonde.

 

http://atma-prema.blogspot.fr/

Transition

Publié le par P.Vigneau

Nous voyons qu'un monde est en train de s'écrouler, et qu'un autre est à construire. Pas seulement par un changement de structures. Cela a déjà été de nombreuses fois essayé. Il s’agit d’un véritable changement de conscience. L’ère de la vérité s'annonce. Non plus comme un idéal qui viendrait avec de bons sentiments, mais comme une nécessité qui exige des choix radicaux. 

Ceux qui entendront l'appel du fond de leur coeur, y répondront.

Et cela va demander que l'amour devienne leur guide, et non plus l'ego. 

Seul le changement fondamental de nombreux individus fera basculer la conscience de l'humanité. 

Et cela adviendra. Bienheureux ceux qui sauront écouter en leur coeur.

Bhagavad Gita

Publié le par P.Vigneau

 

 

« Celui qui, avec dévotion, m'offre une feuille, une fleur, un fruit, de l'eau, cette offrande d'amour je l'accepte quand elle vient d'un cœur pur. Quoi que tu fasses, quoi que tu manges, quoi que tu offres comme oblation, quoi que tu donnes et les austérités que tu t'imposes, tout ceci doit être une offrande à Moi. Ainsi tu seras libéré des chaînes de l'action qui porte de bons et de mauvais fruits et ton âme, toute vouée à la dévotion et au renoncement, sera affranchie et viendra jusqu'à Moi. Je suis le même pour tous les êtres vivants ; je n'ai ni attachement ni rejet. Mais ceux qui m'adorent avec dévotion, ceux-là sont en Moi et Je suis en eux. » (Bhagavad Gita)

 

 

"Je suis la souveraineté et la puissance de tous ceux qui règnent, domptent et vainquent ; et la politique de ceux qui réussissent et conquièrent ; Je suis le silence des choses secrètes et le savoir de celui qui sait.
Et quelle que soit la semence de toute existence, Cela Je le suis, ô Arjuna ; rien au monde de mobile ou d’immobile, d’animé ou d’inanimé ne peut être sans Moi."

atma yoga ou adhyatma yoga

Publié le par P.Vigneau

 

Adhyatma  signifie regard en direction de soi .

"Après avoir fermement retourné son attention vers le soi (Adhyatma Yoga), le sage est libéré des joies et des souffrances." Katha Upanishad I : 2, 12,

ce yoga a pour but de révéler votre force intérieure logée dans votre coeur.

L'Atma yoga est une abréviation du terme Adyatma yoga. Je l'utilise volontier pour marquer une petite différence avec la voie transmise par  Arnaud Desjardin venant de Swami Prajnanpad.

Il comporte un aspect de dévotion intérieure et de soumission à la Grace divine. Il n'est pas seulement psychologique.

Il relie Kriya-Karma, Bhakti et Jnana.

"Without Bhakti, Jnana is impossible" (Swami Sivananda).

Heartfulness

Publié le par P.Vigneau

Le nouveau livre

Voila près de 30 ans que j'avais rencontré un Bishnoi, et même si j'avais apprécié son discours, je n'avais pas trop réalisé la beauté de son message. 

Aujourd'hui, après avoir intégré son message, je prends conscience qu'il m'avait transmis quelque chose de très précieux: la pratique Heartfulness.

Je l'avais intégré naturellement dans ma vie, me sentant marginal en un monde qui avait d'autres rêves. Maintenant, je sens que cette pratique peut interesser beaucoup de gens qui sont prets. Alors j'ai écrit ce livre...

 

 

Les préceptes régissant la vie des Bishnoïs (le premier peuple ayant basé sa société sur une véritable écologie spirituelle) en Inde  : respect, harmonie, compassion et dévotion sont les maîtres-mots de cette communauté écologiste régie par 29 principes fondamentaux depuis 1510.

De leur culture est venue la pratique Heartfulness.

 

 

Extrait :

"Il y a plus de cinq siècles, Djambo, un jeune paysan, refusait le saccage de son pays par les plus puissants. Il assistait aux déboisements des forêts, à la sécheresse, et aux chasses royales détruisant la faune. Le fossé se creusant entre les riches et les pauvres, il n’acceptait pas la situation qui se déroulait sous ses propres yeux. En 1485, il eut une vision apocalyptique, où l’Homme méprisant l’environnement creusait sa propre tombe. Il crée alors une communauté avec quelques vagabonds. Rapidement de nombreux individus, issus de plusieurs castes, adhèrent à ce mouvement spirituel. La communauté dont la survie tient à 29 principes simples s'accroît.

La ligne directrice étant le respect total de tous les hommes et de la nature. Ces principes, ou plutôt règles de conduite, ont été édictées pour la survie des humains et des animaux et des végétaux dans un milieu désertique, mais aussi pour la libération ou le salut de l'âme. Depuis le 15ème siècle, ce peuple aspire à vivre une vie en parfaite harmonie avec le monde animal et végétal, à promouvoir la défense des valeurs environnementales, la protection des animaux et des arbres, le rejet de toute forme de violence ainsi que la compassion pour tout ce qui vit.

« Aimez les animaux. N’abattez pas les arbres. Et vous ne connaîtrez pas l’adversité dans la vie. » (Jambheshwar)

 

 

http://heartfulness.jimdo.com/

http://bienveillance.monsite-orange.fr

Accompagnement spirituel

Publié le par P.Vigneau

Quand on ressent une soif de vivre plus de paix, plus de joie, dans notre vie, et si la spiritualité nous passionne, nous voyons que parcourir un chemin spirituel réel n’est pas si facile dans une vie essentiellement animée par les conditionnements de notre ego.

Et même s’il n’y a pas de voie stéréotypée, car chaque individu est unique, il existe cependant une pédagogie pour nous libérer de ce qui empêche la révélation de notre plénitude intérieure.

L’accompagnement spirituel permet de faire le tri dans toutes ses pensées, ses réactions et ses choix, afin de discerner ce qui ouvre à la vie ou ce qui enferme sur soi-même.

Car avancer selon l’appel de l'âme suppose une vision très claire.

Je vois beaucoup de personnes ayant un savoir livresque très riche sur la spiritualité, et pourtant englués dans des peurs, des confusions, des illusions incroyables!

Mystère de la vie

Anandamayi Ma

Publié le par P.Vigneau

Ecoute !

Ecoute ce qui t'appelle

Ecoute ce qui t'appelle au plus profond de toi !

 

 

" Où que vous soyez, c'est là qu'il faut commencer le voyage " 

 

"Ma conscience ne s'est jamais associée avec ce corps temporaire. Avant de venir sur cette terre, j'étais la même. En tant que petite fille,  j'étais là même, et quand j'ai grandi pour devenir une femme, je suis demeurée toujours la même. Et en face de vous, maintenant, je suis la même. Après également, à travers la danse des changements et de la création autour de moi, je resterai la même." 

 

Il y a rarement eu affirmation aussi puissante. Cette parole indique très clairement que Ma Anandamayi a toujours été en unité complète avec Brahman, le Non-manifesté.

 

 

"Avec en vue la révélation du Dieu qui est en nous, l'être humain doit se muer en habitant de la grotte intérieure de son propre coeur...La révélation du Soi requiert de délaisser l'intellect." 

 

"Le voyageur en chemin vers la réalisation de Dieu se doit d'oeuvrer en personne pour parvenir à soulever le rideau. Et c'est Dieu qui procure l'énergie indispensable pour avancer dans cette direction. Mais Sa révélation n'est pas le fruit de Son action. En fait il, procure en même temps que l'énergie, la clé qui ouvre la porte. Il n'est que d'ouvrir la porte pour Le voir, Lui, le Soi illuminé".

 

"Connaître Mâ, c'est réussir à devenir Mâ. Mâ signifie Atma (le Soi). Mâ signifie imprégné. Le Soi imprègne le Soi. Le principe du Soi. En vérité, c'est CELA qui est. Atteindre la forme de la Connaissance, du Soi et de Shiva, signifie devenir cela qui est toujours existant. L'Atma de ce corps est l'Atma de chacun. Mâ ne pourrait fonctionner s'il n'y avait aucun autre être...On peut réaliser Mâ rien qu'en essayant de connaître son propre Soi...La relation avec Mâ est éternelle. Elle est l'Unique Soi éternellement familier."

 

*

 

Toute sa vie fut dévouée aux autres. Elle donnait un message d'amour à chacun, aussi bien à un chercheur de vérité qu'à un paysan illettré. La simplicité de son enseignement se résume en ces quelques mots : « Vivre dans la confiance en Dieu, s'abandonner à Lui. Accepter tout ce qui arrive comme venant de Lui. II s'agit de considérer ce que l'on fait comme un service. Alors, sera-t-il permis de s'éveiller à une dimension plus vaste, une réalité s'ouvrant sur l'infini. »

 

*

 

Il existe une Vérité éternelle au delà du temps. Réaliser cette Vérité est l'aboutissement de l'existence humaine… La vie ne peut être comblée que par cette Réalisation.

 

Maitre?

Publié le par P.Vigneau

 

Maitre, guide spirituel, accompagnateur ou ami spirituel, gourou... ces mots distinguent différentes fonctions relationnelles qui occupent un role essentiel dans un chemin d'éveil. Et cela dans toutes les traditions. 

Dans la voie non-duelle, on rencontre beaucoup de personnes qui connaissent très bien les écrits de tel sage, qui pratiquent l'auto-observation intensément, qui désirent en toute sincérité "parvenir" à l'Eveil, qui papilonnent de conférences en conférences, et qui savent très bien expliquer les jeux de l'ego. Mais qui refusent tout accompagnement spirituel, au nom du "penser-par-soi-même".

Résultat ils tournent en rond, et s'affadissent dans leur auto-observation. Pour eux, inconsciemment, un maitre ou un accompagnateur spirituel est dangeureux, car il pointera exactement là où l'ego se protège... 

L'ego ne peut se libérer de lui-même; mais le mental se délecte de citer les paroles des sages. 

 

 

Un maitre est tres souvent requis pour mieux s'ajuster dans un apprentissage. Le maître spirituel est là simplement pour vous montrer ce qui est déjà dans votre coeur, mais comme vous ne pouvez le percevoir, cela doit être montré de l'extérieur, car nous pouvons plus facilement voir ce qui vient de l'extérieur que ce qui vient de l'intérieur… 

Le maître extérieur n'est qu'une représentation du maître intérieur. Aussi le guide intérieur et le maître extérieur ne sont pas deux phénomènes ; ils parlent le même langage. Le maître extérieur ne fonctionne que comme un écho, comme un miroir : il vous reflète. Il clarifie les choses qui ne sont pas claires, c'est tout. Il dit simplement à haute voix ce que votre coeur dit silencieusement. Il amplifie la petite voix ineffable.

Il existe différentes sortes de maitres, non seulement selon leur personnalité mais aussi selon leur "mission". Cette relation de maitre à disciple n'est pas courante, il faut bien le reconnaitre.

Car, en vérité, rares sont ceux qui sont disposés à être disciples

Surprise

Publié le par P.Vigneau

Illusion et pale copie?



 

Le mouvement néo-védanta me semble plutôt une vaste mascarade. J'ai assisté depuis un an, à plusieurs conférences où sont répétées les mêmes paroles et où la manipulation des auditeurs était évidente avec des trucs basiques de séduction et des questions fermées. Cela ne conduit à rien. Cette méthode d'enseignement ressemble à un « fast food » de l'enseignement non-duel. Les satsangs sont répétitifs, mais ils sont populaires parce qu'ils affirment qu'il n'y a rien à faire et que nous sommes déjà illuminés. Cet enseignement correspond à la mentalité des occidentaux qui veulent tout tout de suite, et rechignent devant la discipline, l'ascèse. La première "étape" du Jnana-yoga est quand même le discernement (viveka). Le discernement est le fruit d'un travail intérieur, bien plus profond que la compréhension de quelques idées. Viveka n'est pas seulement une opération mentale. C'est le fruit d'une perception profonde, qui implique d'avoir vécu certaines tensions intérieures.

La cause du problème vient d'une confusion entre le niveau de vérité ultime et le niveau de vérité relative. Répéter les vérités de quelque sage ne confert aucun potentiel de transmission. Dire que les gens sont déjà illuminés, qu'il n'y a pas de libre arbitre, qu'il n'y a rien à faire, qu'aucune pratique n'est nécessaire, qu'aucune voie n'est utile est une erreur pédagogique.
C'est vrai au niveau de l'absolu mais pas au niveau relatif, qui est celui où se situe tout chercheur. Répeter continuellement la même parole ne fait que créer une nouvelle croyance, mais ne libère en rien de l'illusion. Ainsi, cette façon de faire n'est d'aucun secours pour le chercheur puisqu'on ne lui propose aucune voie spirituelle, si ce n'est une masturbation intellectuelle.

Un véritable enseignement prend les gens où ils sont et leur offre un chemin vers la réalisation. Le chemin que j'ai connu nécessite des années de travail sur l'ego. « Ne rien faire ne produira rien ». Car ce n'est qu'à l'ultime épuisement du faire, oui il faut arriver à l'épuisement du faire ou du penser, pour que se produise le total lâcher-prise: l'abandon

Il y a une contradiction manifeste chez ces enseignants du neo-védanta qui parcourent le monde pour enseigner qu'il n'y a aucun enseignement...Si il n'y a rien à faire, pourquoi aller à des satsangs !

Si Ramana Maharshi enseignait en répondant aux questions, et en parlant au niveau de l'absolu. Mais ils s'adressait à des étudiant avancés. Cet enseignement n'est pas valable pour tous et peut induire certaines personnes en erreur (il n'y a rien à faire, donc je ne fais rien et je reste ainsi dans l'ignorance toute ma vie. Je suis déjà éveillé...et je vis complètement identifié avec l'ego sans le voir). J'en ai tellement rencontré.
Il existe des moyens efficaces pour éveiller la conscience, pourquoi s'en priver ? Ramana utilisait atma-vichara ; la discrimination de soi. J'ai pratiqué le sannidhi-vichara!
Que se passe-t-il pour tous ces gens qui vont écouter des conférences ? Sont-ils vraiment transformés après une conférence ou un satsang? Est-ce que cela ne reste pas au niveau du concept, des mots ?

Même si les traditions ne sont pas les seules portes d'entrée vers l'absolu. L'absolu ne connait aucune limitation et se manifeste toujours de manière nouvelle. Cependant je peux affirmer que la bonne volonté, la sincérité et la répétition des paroles des sages ne sont pas des qualifications suffisantes pour enseigner ou transmettre.

Seul le feu transmet le feu.

 

Satya

Publié le par P.Vigneau

 Sur la voie de la connaissance, vous ne pouvez faire aucune concession avec ce que vous êtes. Il faut commencer par être vrai avec soi-même avant de pouvoir connaître l’ultime vérité. 

 

L’essentiel de la vie spirituelle estt simple. Il y a d'abord une éthique de vie  pour spiritualiser notre propre existence; « un Dharma », en tant qu'attention à la non-violence et la vérité. A cela une pratique dévotionnelle ou énergétique ou de vigilence va aider à "purifier" le mental...

Soyons bien conscient qu'il n’y a rien de nouveau dans l'essentiel de ce monde et surtout pas en matière de connaissance spirituelle et technique de libération. Il y a certes des évolutions, mais osons reconnaitre que la réalité ultime ne change pas. Seul le packaging permet d'attirer de nouveaux clients et de tromper les débutants. Comment le prétendu connaissant, qui triche, peut-il être en Vérité?

 

"Il n'y a que par la vérité que tu peux réaliser Dieu" (Mère)

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>