Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Aimez le corps

Publié le par Patrick

Aimez votre corps,  c’est le premier pas, sinon, vous ne pouvez rien faire. Tant que vous voulez trouver le Bien-être avec votre mental, vous vivrez dans les couches superficielles, vous resterez dans la psychologie.
Aimez votre corps, non pas d’une manière narcissique, mais pour percevoir ce qui est là. Votre corps est la seule chose que vous pourrez vraiment ressentir. Tout votre environnement, tout ce que vous croyez connaître du monde, c’est votre corps qui vous le dit. Vous l’avez vu, et ressenti. Ensuite, vous mettez un mot, et vous dites c’est un un arbre, une personne, une émotion, une idée. Ce sont des concepts. L’expérience directe, c’est uniquement le corps. Alors écoutez le corps. Donc, avant de chercher ce qu’il y a à découvrir dans une transcendance, votre conscience doit être pacifiée par l’écoute corporelle.
Mettez-vous journellement à la disposition de votre corps, laissez-le vous raconter son histoire, ses secrets.

Et quelque chose de totalement nouveau pourra apparaitre...

Le chant du Coeur

Publié le par Patrick

Le Chant du cœur

 

 

Quand tu prends le livre, regarde-le tranquillement, puis respire profondément, fais de cet instant un moment sacré. Et le livre parlera joyeusement à ton cœur !

"J'étais dans une souffrance extrême lorsque je rencontrai une personne, une femme, une mère, auprès de laquelle je ressentis une très grande paix, une paix qui, comme un vent puissant, balaya en moi tous les sombres nuages. Une paix tellement plus forte que ma souffrance !
Je suis resté auprès de cette mère pendant des années. Elle m’appela Priyananda, le bien-aimé, et patiemment me conduisit jusqu’à la grotte du cœur. Là où l’amour divin s’éveille."

éditions Unicité


Editions Unicité

Dans le Coeur Tout est Un

Publié le par Patrick

 

 

Pour comprendre la réalité  Divine et l’œuvre de Dieu dans le monde et dans l’univers autour de nous, nous devons comprendre clairement notre propre situation.  Dans la réalité physique nous vivons dans un état de Séparation. notre conscience est séparée de Dieu par un voile. Notre vie incarnée ici est limitée par ce temps et cet espace.

Nous fonctionnons comme un être limité sur Terre, mais nous sommes bien plus grand que cela. Notre nature profonde est connectée à l’endroit d’où nous venons.

La Séparation n’est pas le résultat d’une erreur ou d’un péché, ni d'une illusion mentale. C’est un phénomène naturel et provisoire du processus de l’Evolution.

L’Atma Yoga propose le chemin du Retour à l’Unité originelle.

Retrouver la conscience de l’Unité! Tel est le but de l’Atma Sadhana qui est évolutive.

 

Extrait du cours de la sadhana

« Pranidhana est l’avant dernière étape de la sadhana pour retrouver la conscience unitive.

L’idée de séparation est la cause de la souffrance. Elle naît de l’ignorance. Éliminer cette fausse notion de séparation et se libérer de cette notion illusoire est le but principal de la voie du yoga. Cette voie est la plus efficace et la plus pratique.

L’abandon est le plus grand acte de volonté, et le dernier.

L’abandon, réel et complet n’est pas facile.Nous ne nous abandonnons pas parce que nous ne pouvons plus vous tenir sur nos deux pieds, parce que nous sommes déjà en train de tomber.

Ce n’est pas en disant : » je m’abandonne » que cela est réalisé. L’abandon n’est pas l’impuissance. L’abandon ne vient pas de l’impuissance, mais d’un immense pouvoir.

Vous avez expérimenté les voies de la volonté et vous n’avez rien trouvé. Vous avez considéré toutes les possibilités de l’égo, et vous avez souffert, vous êtes tout simplement encore insatisfait. Alors vous décidez : « Maintenant, essayons l’ultime solution: laissons tomber l’égo.Pour laisser tomber l’égo, vous aurez besoin d’une grande volonté. Sans volonté, ce n’est pas facile de laisser tomber, de s’abandonner…

Ishvarapranidhana

Nous atteignons l’état de parfait samadhi en nous abandonnant totalement au Divin. Par la pratique extrême de la présence de Dieu, le samadhi peut être atteint rapidement. Ishvarapranidhana met l’accent sur l’abandon, l’amour et la dévotion pour le Seigneur. C’est le moyen le plus sûr de réussir. Il peut être compris comme pra = ultime  nidhana = refuge En ce sens, pranidhana est le refuge ou la demeure ultime.

Ishvara est le Seigneur Suprême, le grand maître qui règne à l’aide de shakti .

Abandonnez vous complètement au Seigneur, à Dieu, de tout votre coeur, de toute votre âme, de toutes vos forces, de tout votre esprit. Aimer Dieu complètement et vivre dans l’état de conscience divine est le vrai but. Toute la pratique et toute la discipline ont pour but de développer cet état d’existence. Tant que l’ego n’est pas éliminé, cet état ne peut pas être atteint. L’ego est le plus grand obstacle.  Ce n’est pas en une journée de pratique qu’on peut atteindre cet état. Il faut pratiquer régulièrement (sutra 1:14).

Maintenant, oublie quelle voie tu suis, accepte le Divin Ishvara dans ta vie, abandonne-toi à Lui complètement. Que chaque action, chaque mot, chaque pensée, chaque souffle, chaque moment de ta vie sois dédié au Dieu que tu aimes. Fais tout en Sa présence  et pour Lui. Alors le samadhi, la réalisation du Soi viendra.

 Extrait du livre

« Il arrive dans la vie, des moments où se concentrent des choix essentiels. Des moments où le feu de notre âme nous rappelle à l’action juste.

Il est maintenant ce moment où nous sommes invités, à la faveur d’une mystérieuse conjonction, à quitter le port et reprendre la mer, à partir vers l’inconnu.

Il est maintenant ce moment où nous pouvons oser chercher ce que nous sommes en vérité.

Cette aventure est d’autant plus impérative que les formes nouvelles du spirituel restent enfermées dans des recherches de « toujours plus », qui ne sont que le désir d’un super-ego, avec toujours un manque essentiel.

Il s’agit de démystifier la quête essentielle. Il s’agit de se libérer de la fascination pour les magies de puissance. Il s’agit de ne plus se laisser hypnotiser par l’appel du merveilleux.

Il s’agit de voir tous ces pièges qui droguent les consciences humaines, maintenant le chercheur spirituel dans un infantilisme sclérosant.

Les temps ne sont plus à l’adoration des héros, des demi-dieux, des maîtres, ni à la recherche de quelques secrets cachés, mais à la reconnaissance de notre liberté spirituelle souveraine, à l’aventure libre enfin de la conscience et de la joie.

L’éveil à notre liberté essentielle apparaît comme un but de la vie spirituelle. Cet éveil donne le sentiment d’être soudain.

Cependant les événements qui y conduisent sont progressifs. Y aurait-il un processus décelable ?

Parfois des événements tragiques comme la mort d’un être cher, une maladie grave, la perte d’une carrière, contribuent à affaiblir la carapace de notre identité.

Car finalement, c’est bien par la perte de nos illusions que la vérité apparaît. Cela peut survenir de façon brusque, cela peut survenir de façon progressive. Tout dépend du regard.

Pour faciliter la vision d’ensemble de cette proposition, nous allons l’aborder par une expérience personnelle. Un cheminement avec l’Atma yoga, à partir de ma rencontre avec un maître spirituel, rencontre qui se fit justement suite à un effondrement.

Puis nous porterons notre attention sur un  e tradition millénaire, l’Advaita Vedanta, la Voie de la Non-dualité. Cette tradition, toujours vivante, et si vaste a tant de choses à nous dire.

Enfin nous poserons un regard sur le devenir de notre monde, et notre place dans l’évolution.

Car, après avoir cherché à sortir de la souffrance, après avoir trouvé une plénitude intérieure, se pose cette question : nous, tous ensemble, où allons-nous ?

C’est mon cheminement évolutif qui se dévoile, commencé consciemment depuis maintenant 33 ans, après un choc violent avec la vie. S’il peut aider quelques personnes à mieux comprendre là où elles vont, ce livre sera un merveilleux cadeau.

Le chemin que je vous invite à découvrir s’appelle l’Atma yoga. Il conduit à l’éveil par la pratique intérieure. Il s’agit d’un chemin traditionnel. Je n’ai jamais été attaché à la tradition, mais avec le recul m’apparait la beauté et la valeur de cette démarche qui consiste pour une personne de se faire accepter par un maître. On demande pour devenir disciple. Cela n’a rien à voir avec le fait de payer un stage d’initiation…

Chemin de diverses pratiques spirituelles qui balisent l’évolution de la conscience

Chemin d’accompagnement qui permet de traverser les différentes résistances de l’ego.

Chemin solitaire aussi car souvent on se sent seul au milieu du monde.

Avec du recul, ce chemin ne fut pas si difficile, même s’il y a eu des périodes de doutes, de désespoir, de lassitude. Mais impossible de retourner en arrière. Seul le « faire du sur-place » est possible.

Il y a eu des décisions fortes à prendre, des choix de vérité difficiles à réaliser.

Il y a eu l’isolement et la solitude, et aussi le dépouillement matériel. Mais il y a eu aussi la providence. Et là, une certitude s’installe.

« Quand tout va mal, il faut chanter Dieu, il faut chanter Dieu, même sans y croire. Cela agit toujours », m’avait dit une religieuse malicieuse.

Et il est toujours venu du secours. Il vient toujours. Je l’ai vécu de nombreuses fois.

Un jour, je faisais du stop ; la faim me tenaillait le ventre. Je fouillai dans ma poche à la recherche de quelques sous pour acheter une demi-baguette. Rien. Plus un sou. Dépité et dubitatif quant à ma situation, je commençais à m’inquiéter. Alors pour occuper mon mental, je fredonnais «Mon Seigneur et Mon Dieu, je m’abandonne à Toi»: Quelques instants plus tard un vieux paysan s’arrêta et proposa de m’emmener dans sa 4L. Lorsque je descendis de sa voiture, il me tendis alors un billet de 10 Francs, sans que je ne lui ai dit quoi que ce soit à propos de de ma faim, et de mon dénuement. Qu’est ce qui a poussé ce vieil homme pauvre à me donner de l’argent alors qu’il ne connaissait pas ma situation?

La providence agit. J’en fis plusieurs fois l’expérience. Est-elle réservée à certains élus? Je ne le pense pas, mais ce que je crois c’est que souvent nous ne la voyons pas à l’oeuvre. Alors qu’elle est toujours là!

La providence a une action pédagogique, elle nous tend la main pour nous conduire plus loin. Et ce plus loin, c’est toujours tout autre chose que ce que l’on croit.

Souvent, quand on est en chemin spirituel, on souhaiterait passer plus de temps à méditer, avoir moins de contraintes, se trouver dans un lieu plus propice. Mais nous sommes tous exactement là où nous devons être. Si nous devions être en longue retraite, nous y serions, si nous devions vivre en Inde, nous y vivrions. Si tel n’est pas le cas, c’est que la vie nous indique que ce que nous devons apprendre est exactement là où nous sommes, tout au moins pour le moment.

J’ai fini par le comprendre, mais j’y ai mis du temps. Parce que l’univers et Dieu sont Un. Ce qui implique qu’il n’y a pas la moindre opposition entre ici et là-bas, entre l’action dans le monde et la contemplation de l’âme.

Il faut juste vivre au mieux, d’instant en instant, c’est-à-dire dans un accueil détendu….essayant de rester réceptif à la grâce par une attention bienveillante.

Chacun a son chemin. Il est inutile de le comparer avec d’autres. Tous mènent au même but, car il en a qu’un. Mais certains sont très tortueux, d’autres directs…

J’ai commencé le chemin avec le Kriya Yoga, je l’ai poursuivi avec le Jnana Yoga. Et cela m’a conduit à l’Atma yoga.

La réalisation ultime : tout est Un ne peut s’opérer par le mental, parce que le mental n’est pas l’instrument adéquat pour cela. La Vérité c’est l’Unité. Le reste c’est le chemin, le chemin infiniment varié.

La purification est la partie principale du yoga. Comprenons bien ce mot. Il a été tellement perverti en Inde. La purification concerne les attitudes du mental : l’orgueil, la peur, le bavardage intérieur qui empêche d’entendre l’appel de Dieu.

Purification du sens de la dualité conflictuelle qui nous fait naître à la vision de l’Unité, à la vision de la Vérité.

C’est un travail qui doit se faire en secret et en silence.

C’est en 2004, lors d’une retraite méditative que j’ai pu découvrir ce que je cherchais depuis des années. J’ai réalisé alors ce que décrivent les sages et les mystiques depuis des millénaires. Une conscience Une et éternelle se trouve derrière tous les phénomènes de notre monde. Le « moi » n’est qu’une bulle provisoire, baignant dans une conscience infinie et lumineuse.

La quête a cessé, mais pas le chemin. Une autre étape de vie a commencé. D’abord dans le secret du cœur, puis maintenant dans une ouverture au monde.

J’ai hésité longtemps à témoigner de ce que je venais de vivre. D’abord je ne rencontrais personne que cela pouvait intéresser. J’étais changé, tout en ayant bien sûr toujours la même personnalité.

Mais maintenant, je savais que j’étais conscience ouverte et illimitée. La paix et la joie habitait en moi, il n’y avait plus de manque, plus de peurs.

La personnalité avec ses besoins et insatisfactions s’était effacée. Le monde apparaissait désormais comme un jeu ou une pièce de théâtre !

Il me fallut des années pour réussir à verbaliser tout cela avec justesse.

Je me suis rendu compte que cette réalisation n’était pas si rare. Et que ma conscience restait tout de même présente au monde. En ce monde je suis avec ce corps encore quelque temps, alors vais-je garder mon trésor secret ? Ne concerne-t-il que ma personne, alors que nous sommes Un ?

Nous sommes tous sur cette planète en chemin d’évolution, pouvons-nous pressentir où il va nous mener ? Peut-être, par ce livre, prendrez-vous conscience de ce qui vous anime dans vos choix?

Ou peut-être verrez-vous ce qui bloque pour connaitre l’éveil ?

https://coeurdivin.com

 

Grand Silence

Publié le par Patrick

Le vrai bonheur vient de l'Espace infini du Grand Silence,
l'espace du Coeur profond,
la conscience de Vérité,
le Paratman,
aussi appelée:
Supramental

 

Veda

Publié le par Patrick

Au commencement, il y a l’éternité.

Ni début ni origine, mais simplement ce qui est, hors du temps

L'Être-Vérité, qui manifeste l'Univers.

Et dont la connaissance révèle l’Ordre du monde,

Connaissance transmise grâce au Véda, le plus ancien texte de la civilisation des hommes.

Le Véda vient d'une Parole incréée, d’origine non humaine.

Il recèle en ses profondeurs l’infini potentiel du Sens, transmises aux mortels de manière orale par des sages inspirés.

Il révèle l'insondable Source universelle, l'énergie, le souffle, à la fois hors de ce monde et immanent qui est le réel du réel, l’essence de l'être.

Mais il n’est ni un principe, ni une origine, ni un début…

Les mots ne peuvent le décrire.

Pour le connaitre, il faut plonger dans le grand silence...

*

“Aussi vaste que l'espace qu'embrasse notre regard est cet espace à l'intérieur de nous." (Rig Veda)

"Lorsqu’un pauvre vient vers toi dans une extrême indigence, pour te demander à manger,ne durcis pas ton coeur. Souviens-toi que le pauvre a pu être riche un jour, et que tu seras peut-être pauvre un jour.Lorsque tu rencontres un homme amaigri par la faim, supplie-le d’accepter ton aide.Souviens-toi que tu auras peut être un jour besoin de son amitié." (Rig Veda)

Vivance

Publié le par Patrick

La Vivance est l'expérience sensitive du corps-conscience.

Les anciens yogis ont perçu l'énergie divine dans le corps. Les chinois ont découvert les circuits énergétiques du corps par la vivance. Sri Aurobindo chercha à "diviniser" le corps par l'ouverture à la force du supramental.

Les pratiques de vivance passent par l'écoute intérieure des perceptions subtiles, grace à l'ouverture que produit la relaxation profonde et  la méditation unitive.

Cela n'est pas une activité du mental, c'est en fait le secret de la méditation profonde.

"Si je n'ai pas d'attente à propos de mon expérience, je suis tranquille maintenant, tel que je suis. Alors la Vivance, la perception du mouvement de la vie, se révèle..."

L’éveil du corps-conscience ouvre les portes de la perception et induit un état de pur bien-être.

L’effet transformateur de la Vivance a été l’un des plus grandes découvertes des pratiques en Inde et en Chine.

http://retour-au-bien-etre-relaxation-meditation.webnode.fr/

Rencontre

Publié le par Patrick

Pour l'Atma yoga, la vie n'est pas une illusion crée par le mental, avec sa souffrance et son incomplétude, dont il faudrait s'éveiller,en annihilant l'ego, car cela ne laisserait plus de place à la relation et à l'amour.

Le but que nous poursuivons dans l'Atma yoga est de découvrir la Présence divine et pénétrer dans cette Conscience (Paratman) et d'en être habité totalement. Cela suppose d'aimer le Divin pour le Divin seul (dans les formes et au-delà des formes) et de devenir dans notre vie, un pur instrument du Divin.

Ceci afin de faire descendre le Paratman dans la nature humaine

 

Satsang Vivance à Antibes lundi 12 juin, 20h30 " Qu'est ce que la voie lumineuse?" reservez à l'avance par mail...

Initiation

Publié le par Patrick

Assurément, chacun peut avancer par lui-même, seul, jusqu'à un certain point, sur le chemin de l'Eveil spirituel. Mais il existe cependant une réalité qui doit être comprise, qui existe depuis l'aube de l'humanité, qui nourrit une tradition vivante de transmission (anahatahuti : anahata= coeur ; huti = offrande) qui stimule et guide ceux et celles qui pratiquent en lien avec une lignée de maitres spirituels.

"Lorsque Mère posa sa main sur ma tête, elle me donna ce que tout vrai Maître donne lors de l'initiation : la compréhension précise de la voie à suivre, la soif intense de persévérer et la force nécessaire pour y parvenir. Sans doute fit-elle aussi ce qui est plus exceptionnel: assurer que pendant le reste de ma vie je sois placé dans les conditions, les plus favorables pour réaliser la tâche qui m'avait été assignée." (extrait de: La source ineffable)


Lorsque Anahatahuti touche le cœur, et lorsque vous êtes totalement sincère, il se produit intérieurement quelque chose de très particulier qui ne peut être perçu sur le moment. Cependant, comprenez que si vous avez des doutes ou des réserves, rien ne se passe. La Vérité, Satya, l'état atmique, est un feu qui ne peut accepter de compromis, ni de tiédeur...

Espace du coeur

Publié le par Patrick

L'Atma yoga vise à découvrir l'espace du coeur. Ce coeur qui est la Source Originelle.

Un  verset essentiel de la Chandogya Upanishad fonde l'Atma yoga, car il  concerne l'espace du coeur.

"Cet espace dans le cœur est aussi vaste que celui qui nous entoure. Car en lui sont véritablement contenus l'espace céleste et la terre, mais aussi le feu et l'air, le soleil et la lune, l'éclair et les étoiles. Tout ce qu'un être incarné possède en ce monde, ainsi que tout ce qui lui fait défaut, tout cela est contenu dans cet espace du cœur."

 

 

 

"Quand le mental demeure dans le Cœur, le ‘je’, origine de toutes les pensées, s’évanouit et le Soi toujours présent resplendit." (Ramana Maharishi)

voie du coeur

Publié le par Patrick

La Voie du Cœur commence

là où ta tête ne sait pas aller,

là où tes yeux ne peuvent plus voir,

là où tes oreilles ne peuvent plus entendre.

Cette voie te conduit,

au-delà de tes peurs, de tes doutes,

au -delà des apparences,

dans le grand silence,

là où se révèle l'indicible beauté...

La voie du cœur est le chemin vers l’âme.

Qui suis-je?

Publié le par Patrick

 

"J'ai toujours été Cela,

mais, en m'incarnant

je me suis endormi.

Lorsque la mort est venue,

je me suis écroulé

puis je l'ai traversé,

pour explorer les mondes des profondeurs,

pendant des années.

Et suite à un appel intense,

Cela est arrivé

j'ai retrouvé l'Origine.

Le fondement de tout ce qui est.

Jamais je n'avais désiré devenir quoi que ce soit.

Seule la conscience de vérité,

non de savoir ou de pouvoir,

m’a attiré.

 Je fus ainsi

et pourtant je suis tout autre.

Maintenant, je ne suis qu'un simple miroir

qui reflète ce qui est..."

(La source ineffable)

Les 2 aspects de la conscience

Publié le par Patrick

 

Lorsque la pensée s'arrête, l’acte devient spontané, la justesse de l’action pure est réalisée. L'immobilité du mental ne rend pas inactif. La conscience n'est pas que Buddhi, pur témoin. Elle est aussi Atma, feu d'énergie.

La conscience n'est pas seulement un état immobile, elle est aussi le pouvoir de percevoir et d'agir librement. l'action de la conscience est une force évolutive qui pousse la vie à s'épanouir. La conscience est statique quand elle est pur Témoin qui observe sans être affecté, mais la conscience  est aussi une énergie dynamique et créatrice, dont chaque individu "possède" une parcelle active.

Il y a la conscience observatrice, impersonnelle, Shiva, et il y a la conscience créatrice et dynamique, Shakti. Ces deux facettes de la conscience doivent être éveillées pour que la réalisation soient complète.

A la suite du Purna yoga de Sri Aurobindo, l'Atma yoga ne délaisse pas la conscience créatrice, mais l'éveille à sa plus juste expression d'élément moteur pour l'évolution du monde.

En effet ce n'est pas en restant passif que la conscience s'éveille. Un jour que j'étais resté passif devant une erreur injuste subie par un ami, Maa m'appela et me dit: "ne sois pas craintif comme un agneau, ose aboyer pour défendre la justice... mais ne mord pas"

Car  dans le processus d'évolution l'action est d’une importance capitale, à l'image du dialogue de la Bhagavad Gita où Krishna exhorte Arjuna à se battre pour défendre la justice. Et si cette action est réellement juste, elle se fait facilement et apporte une vraie paix intérieure. L'action devient la Lila, le jeu divin.

"Sachez jouer avec l'énergie divine, cela apporte joie et paix de façon inaltérable." (Ma Anandamayi)

Tant que nous n'avons pas réalisé le Suprême, l'action est notre Dharma. Mais une action sans attente, détachée des résultats.

 

"Nous sommes le monde" (Krishnamurti)

Article publié depuis Overblog

Publié le par Patrick

Nous, toi et moi, partisans de la paix, avons accordé notre cœur à la vérité, la réelle et et plus pure vérité. Nous, artisans de paix, voyons la violence du monde, la violence visible des violents, des guerriers, qui est évidente. Mais voyons aussi l'illusion violente des militants qui se croient non-violents, mais qui cherchent en fait à réaliser leur désirs dans des rêves et des fraternades communautaires, conduit par des idéaux politiques adaptés aux désirs de ce temps.Politiques et Réveurs sincères qui ne cherchent en vérité qu’à vivre selon de beaux principes idéalistes, mais faux et inadéquats dans leurs réalités incarnées.
Car il y a l’action politique évidente de l’armée, et de la loi, détenant le monopole de cette violence qui peut s’exercer sur toute une population. Mais il y a aussi à l’opposé, la violence des idées, belles et sincères, qui s’exercent lorsque se constituent des groupes radicalisés totalement inaptes au compromis.
Cette radicalisation conduit à l’affermissement de croyances de clans qui se constituent voulant faire évoluer le monde selon des rêves individuels ou communautaires, ne tenant pas compte du réel. Rêves qui manifestent des visions personnelles sincères mais ignorantes des réalités présentes. Visions ou rêves jaillissant en fait de processus compensatoires dus à un mal-être personnel d’individus qui cherchent des idéaux salvateurs. Idéaux sincères certes, mais aussi fondamentalement et dramatiquement égocentriques.
Seule la vérité vraie, non les rêves ni les idéaux, mais la vérité qui jaillit du plus profond du cœur peut conduire à la fraternité et la justice en ce monde ! Nul être qui s’engage dans le jeux politique ne peut percevoir cette vérité intemporelle, car la politique n’est que le rêve de l’ego. Alors que l’intelligence éveillée est la condition essentielle et authentique du mystère divin.
En 1933, de nombreux électeurs de gauche, en Allemagne ont pensé qu’entre l’extrême droite et le centre, il n’y avait pas de différence !!! Aujourd’hui la situation se répète en France.
Ainsi en 1933 Mr Hitler est arrivé légalement au pouvoir parce que 243524 électeurs de gauche ou d’indécis n’ont pas compris qu’il y avait une différence entre le centre politique et la droite extrême. Parce que 243524 électeurs n’ont pas compris cela, 60 millions de personnes sont mortes, 60 millions de personnes sont mortes parce que Mr Hitler avait promis aux allemands de chasser les « étrangers » et de donner du travail à tous les allemands. 60 millions de personnes sont mortes parce que deux cent mille personnes n’ont pas eu le discernement nécessaire face à quelqu’un qui voulait replier l’Allemagne sur elle-même. Et aujourd’hui tant de personnes sincères, en France, risquent de reproduire exactement, oui, exactement le même processus… en toute sincèrité !!!
Accueille ces paroles qui est vraiment sincère dans sa quête de vérité !
Aujourd’hui je pleure devant ce manque de discernement des français dont je suis….

Eveil spirituel

Publié le par Patrick

Vous voulez ressentir de la satisfaction continuelle, et être heureux. C’est ce que tout le monde désire. Mais pourtant vous vous éloignez constamment de vous-même. Vous n’êtes pas avec vous-même. Vous trichez avec vous-même, vous vous illusionnez avec vous-même. En êtes vous conscient?
Vous savez bien que vous rêvez constamment d’un futur meilleur. Vous vous projetez dans une quête pour gagner plus d’argent, partager plus d’amour, avoir plus de temps libre, recevoir plus de reconnaissances, expérimenter plus de réalisations spirituelles, atteindre l’Eveil !!!
C’est ainsi que les humains sont formés. Ils recherchent à l'extérieur ce qu'il leur manque. Car leurs expériences quotidiennes ne sont pas satisfaisantes. Alors ils espèrent parvenir à vivre de nouvelles choses plus gratifiantes.
Ainsi vous voulez vous perfectionner, vous changer, atteindre un statut différent, être plus en paix. Vous projetez votre effort vers une réalisation idéalisée. Vous vivez dans le rêve d'un futur meilleur et vous investissez pour changer ce qui fait votre vie. Voilà en vérité tout ce qui vous éloigne de vous-même. Car tout ce que vous cherchez à travers vos désirs d'un extérieur meilleur, est déjà en vous-même. Ce n'est pas dans le futur avec des conditions plus satisfaisantes, c'est en vous-même, indépendamment des conditions extérieures.
C'est précisément votre désir qui crée un mouvement en dehors de vous-même. Et ce mouvement divise l’être que vous êtes de l’être que vous souhaitez être. Et cette division crée des tensions. Et ces tensions créent un enfermement sur soi.
Mais si vous aspirez à la paix, si vous agissez pour trouver cette paix et elle seule, elle viendra comme une grâce qui répond à un appel. Car elle ne dépend pas des conditions extérieures, mais de vous, seulement de vous.
La paix est un accueil de "ce qui est", un accueil, une reconnaissance de "ce qui est", sans rajouter de commentaires.
Et quand la paix avec « ce qui est » sera là, un grand silence se fera en vous. Silence des pensées, silence des désirs, silence des attentes… Alors une porte s’ouvrira vers une autre dimension. Cela sera le début vers une nouvelle aventure. Et si vous franchissez cette porte, une explosion de conscience surviendra. C’est ainsi que cela se passe…

http://vigneaupatrick.blogspot.fr/

 

 

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>